Doha-skylineDoha / crédit image : picpicx1 / Comment interprétez-vous le récent départ de plusieurs figures des Frères musulmans de Doha? Est-ce l'amorce d'un divorce profond entre la confrérie et le Qatar ou une manœuvre de l'émirat pour soulager la pression qui pèse sur lui?

Il y a deux interprétations. La première est liée à l’hypothèse qui concerne le départ volontaire de ces personnes qui sont de hauts cadres de la confrérie des Frères musulmans.En revanche, nous avons toujours l’hypothèse de leur départ suite à une demande formelle ou informelle de la part des autorités qataries.

hotel-parisLe Royal Monceau, Raffles Paris.1/Vous avez récemment posté un billet sur votre page Facebook démontrant que les postures de certains tenants du "Qatar-bashing" sont, à bien les analyser, motivées par leur rejet de tout ce qui se rapporte à la sphère islamique.

L'analyse des discours de la majorité des agresseurs et discriminants islamophobes montre que leurs constructions, idéologique et émotionnelle, sont souvent très basiques. On y voit plusieurs éléments récurrents : 

Pascal Perri 2013Pascal Perri, lors de la retransmission en direct de l'émission de RMC Les Grandes Gueules depuis la FNAC des Ternes /Siren-Com1/ Vous avez récemment écrit un article pour le Huffington Post critiquant la prise de position de la presse anglaise sur le Mondial 2022 au Qatar ainsi que sur les accusations intempestives qui visent Michel Platini. Pensez vous que les révélations régulières de la presse outre-Manche sur ce Mondial ont aussi comme motivations non-avouées un règlement de compte avec certains acteurs du football mondial et une volonté de re-procéder au vote pour redonner à l'Angleterre une chance d'organiser ce prestigieux tournoi?

Les campagnes de presse ne naissent pas de générations spontanées. Elles répondent en général à une logique d’influence. Cherchez le mobile et vous comprendrez les vraies raisons.

Sans titre 21/ Bonjour Monsieur Delbès, vous vous occupez des investissements du QIA, le fonds souverain du Qatar, en France. Pouvez-vous nous dire quelles sont les intentions qui l’animent? En outre, quels sont les principaux domaines et secteurs visés?

Tout d’abord, le Qatar Investment Authority (QIA) est le fonds d'investissement souverain de l’émirat du Qatar, fondé en 2005. Contrairement à ce que certains médias ont laissé entendre, QIA appartient totalement à l’Etat et la famille régnante n’y possède aucune part.

TNV12756300Meherzia Labidi. Vice Présidente Aseemblée constituante. Ennahdha / Crédit : Augustin Le Gall1/ Qu’en est-il aujourd’hui du processus de transition politique en Tunisie et de la rédaction de la Constitution ?

« La commission du consensus » a fait un très bon travail et toutes les familles politiques de l’assemblée ont été représentées dans cette instance. Plusieurs chapitres ont fait l’objet d’une convergence de vue : chapitre « droits et libertés » par exemple, le Préambule ou le chapitre concernant les deux pouvoirs (exécutif et législatif).

47769-largePhoto : AFP

 

1/ Vous avez vécu une expérience difficile au Qatar. Pouvez-vous nous la raconter ?

Effectivement, j'ai signé pour le club de Lakhewyia en juillet 2010. Les dirigeants m'ont contacté pour me proposer leur projet, ils cherchaient un défenseur d'expérience pour encadrer leur équipe. Leur ambition était de faire briller ce club sur la scène asiatique. Je m'en rappelle très bien et à ce titre je peux vous dire que c'est le bras droit de l'émir actuel et propriétaire de PSG qui s'appelle Khalifa Khamiss qui me fait signer dans ce club. Je n'avais pas d'autre opportunité à cette époque, en outre je ne connaissais pas la législation. C'est vrai que j'aurais pu me renseigner, c’est donc une erreur de ma part. Ceci étant, l'image que j'avais du Qatar et ce que je voyais dans les médias m'a donné envie de découvrir ce pays du Moyen-Orient. L'argent n'a pas été ma motivation principale comme beaucoup le pensent lorsqu'on va vers ces destinations car j'ai signé dans ma carrière des contrats plus importants que dans l’émirat. C'était vraiment mon côté curiosité, aventurier et surtout cette fascination de pouvoir terminer ma carrière dans un pays du Golfe persique.

Page 4 sur 6