994071-sepp-blatterLa polémique sur le calendrier de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a rebondi suite aux déclarations du secrétaire générale de la FIFA. Sujet de controverse récurrent, le Mondial 2022 n’en finit plus de faire couler beaucoup d’encre.

 

La nouvelle a surpris car on ne s’attendait pas à voir un éminent membre de la FIFA prendre une position si frontalement. Dans un entretien à Radio France réalisé mercredi 8 janvier, Jerôme Valcke, secrétaire général de la FIFA, a confié que la Coupe du monde 2022 qui aura lieu au Qatar ne se déroulera « pas en juin-juillet » comme c’est traditionnellement le cas. La date retenue devrait osciller « entre le 15 novembre et le 15 janvier au plus tard ». Cette déclaration n’a pas manqué de susciter beaucoup de réactions d’autant que la question du calendrier n’est pas le seul grief reproché au Qatar pour l’organisation du tournoi.

RealLe Paris Saint-Germain joue aujourd'hui un match amical contre le Real Madrid. C'est un grand jour pour la formation parisienne et pour le Qatar qui accueille la confrontation.

 

Le Paris Saint-Germain joue aujourd'hui un match amical contre le Real Madrid. C'est un grand jour pour la formation parisienne et pour le Qatar qui accueille la confrontation. Disputée dans le Al Khalifa International Stadium de Doha, la rencontre va permettre à l'émirat d'attirer les regards du monde entier. Il faut dire qu'il y a de quoi se frotter les yeux avec la pléiade de stars internationales alignée : Cristiano Ronaldo, Ibrahimovic, Benzema, Cavani, Bale ou Thiago Silva vont régaler un public qatari qui attend ce rendez-vous avec impatience.

Qatar, crédit AFPLe Mondial 2022 est au centre de nombreuses polémiques. En déplacement dans le Golfe, le président de la FIFA Sepp Blatter a suggéré, avant de se rétracter, que d'autres pays pourraient accueillir certains matchs. Retour sur cette affaire qui n'a pas fini de faire parler d'elle.

C’est aujourd’hui l’un des sujets les plus épineux que doit affronter la famille royale du Qatar. Alors qu’il devait constituer le point d’orgue de la « diplomatie sportive » lancée il y a une quinzaine d’années, le Mondial 2022 est en passe de devenir un véritable casse-tête pour les autorités de Doha. Pas une semaine ne passe sans que la presse internationale ne fasse écho des différents déboires qui jalonnent la route de cette coupe du Monde. Condition des ouvriers, soupçons de corruption, rumeurs de pressions politiques, changement de calendrier, etc. A neuf ans du tournoi, les controverses se succèdent. Il est à craindre qu’elles ne feront que grossir à mesure que l’évènement approchera.

Le PSG, ambassadeur de prestige du Qatar

mercredi, 30 octobre 2013 11:22

51550Photo Icon SportLe Paris Saint-Germain vient de dévoiler certains détails de l’accord qui le lie avec Qatar Tourism Authority (QTA). Annoncé l’an dernier, ce contrat en or devrait renforcer le budget du club avec l’apport d’une somme annuelle de plus de 100 millions d’euros. Cet arrangement, crucial puisqu’il permet au PSG de se conformer aux réglementations du fair-play financier de l’UEFA, présente quelque chose de novateur voire d’insolite. C’est en effet la première fois qu’une équipe de football de renommée mondiale s’associe pour se muer en vecteur de promotion touristique d’un Etat.

Stade 2 / Reportage sur le Qatar

samedi, 14 septembre 2013 17:12

stade-2Dans l'émission Stade2 diffusée dimanche 8 septembre 2013, un reportage sur les joueurs français bloqués au Qatar a été diffusé. Nabil Ennasri intervient dans ce reportage avec des éclairages sur les répercussions de ces litiges sur l'image du Qatar.
(reportage à partir de la 51e minute)."

 

Mondial 2022 : un nouveau Qatargate ?

jeudi, 12 septembre 2013 22:25
7971369139573 Affiche promotionnelle du Qatar pour la Coupe du monde de foot 2022 (HALEY/SIPA).La déclaration a fait l’effet d’une petite bombe. Dans une interview donnée au site www.insideworldfootball.com, parue lundi 9 septembre, Sepp Blatter a pour la première fois estimé qu’accorder la Coupe du monde de football au Qatar n’avait peut-être pas été le bon choix.

« Il se pourrait bien que nous ayons fait une erreur à l'époque», a ainsi affirmé le président de la FIFA.
Un choix régulièrement critiqué Cette question de l’attribution du Mondial 2022 n’a cessé d’alimenter les polémiques depuis que la FIFA l’a octroyée au Qatar lors du vote de Zurich en décembre 2010.

Page 5 sur 7