cristianoCredit : EurosportLe match opposant mardi 3 novembre le Paris Saint-Germain au Real Madrid a tenu en haleine toute la planète football. Cette affiche de la phase de poule de la Ligue des Champions a aussi été l'occasion de voir se croiser deux stars du ballon rond, Zlatan Ibrahimovic et Cristiano Ronaldo. Si le premier va vraisemblablement quitter le club de la capitale à la fin de cette saison, le second a de fortes chances d'intégrer l'effectif parisien l'été prochain. Nous republions cette analyse rédigée il y a deux ans car elle garde aujourd'hui toute sa pertinence eu égard aux efforts des dirigeants qataris pour recruter l'actuel ballon d'or. 

La semaine qui vient de s’écouler a eu sa part de clasicos comme rarement le monde du football a pu en concentrer en si peu de temps.

En l’espace de quelques jours, deux doubles confrontations ont tenu en haleine les amoureux du ballon rond. D’abord, entre les mythiques clubs du Real Madrid et du FC Barcelone et, dans un registre moins relevé, entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille.

OCIlogoLogo OCI Credit : WebsiteL'Organisation de la coopération islamique (OCI) se dit "inquiétée" des "campagnes tendancieuses des médias occidentaux ciblant" le Qatar et a réaffirmé son "soutien total au droit" de l'émirat d'organiser la Coupe du monde 2022, selon un communiqué publié jeudi 18 juin.

L’Organisation de la Coopération islamique, l’instance internationale musulmane la plus importante au monde a dénoncé "une campagne tendancieuse des médias occidentaux" qui vise un pays membre de l'organisation. L'organisation internationale qui regroupe 57 pays et dont le siège se trouve à Djeddah en Arabie Saoudite a exprimé son soutien à l’émirat dans un contexte tendu où le Qatar est la cible de pressions grandissantes pour que la FIFA lui retire le Mondial.

FIFALogoUne onde de choc sans précédent a frappé la planète football ce mercredi 27 mai avec l'arrestation à Zurich, à la demande du FBI, de six hauts responsables de la Fifa soupçonnés de corruption.

Ce coup de filet spectaculaire intervient à deux jours de l'élection pour la présidence, qui se tiendra à Zurich ce vendredi 29 mai, à laquelle l’actuel président Joseph Blatter s’est porté candidat pour briguer un cinquième mandat.

XavifernandezXavi Hernandez. Credit : Independent.C'est une information qui a agité la planète football ces dernières semaines. Annoncée sur le départ, le joueur emblématique du Barça, Xavi Hernandez, serait en définitive beaucoup plus proche de rester à Barcelone la saison prochaine que d'un départ vers l'émirat.

On le croyait parti au Qatar pour la saison prochaine. De nombreux sites internet avaient repris l'information et la présence même de l'intéressé dans l'émirat aux côtés de sa famille ces derniers jours ne pouvait que confirmer ce choix. Mieux que cela, cette annonce de la venue de la star espagnole avait même été officialisée par le manager d'Al Saad, l'un des clubs qataris habitués aux gros transferts. Néanmoins, cette venue n'a encore rien d'officielle. En effet, les plus hauts dirigeants du FC Barcelone ont tenu à tempérer cette révélation. 

Le Qatar en finale de son Mondial article hover previewCrédit : AFPPour la première fois de son histoire, le Qatar est parvenu en finale du Mondial d'un sport collectif. L'équipe qatarie s'est inclinée face à la France (25-22), le 1er février. Quel bilan tiré pour le pays organisateur de cet épisode qui a été l'un des points forts de sa "diplomatie sportive"? 

La diplomatie sportive du Qatar est en marche, et même si c’est le football qui reste la priorité des autorités, d’autres disciplines font elles aussi l’objet de toutes les attentions.

C’est ainsi que la 24e édition du championnat du monde de handball masculin, tenu à Doha, vient de se terminer avec un nouveau sacre de l’équipe de France. Mais au même titre que l’impressionnante épopée des "Experts", le parcours de la sélection qatarie a impressionné.

 

Slider Michael GarciaMichael J. Garcia et Hans-Joachim Eckert (Walter Bieri/SIPA);

C’est une information qui va momentanément soulager les autorités du Qatar. Après de longs mois de procédure et des semaines d’attente, la chambre de jugement de la FIFA a rendu public son avis sur le rapport de l'ex-procureur de New York, Michael J. Garcia. Ce dernier avait été mandaté par l'institution qui gère le football mondial pour faire la lumière sur les soupçons de corruption qui planent sur les Mondiaux 2018 et 2022.

Respectivement octroyées à la Russie et au Qatar, ces attributions ont été au centre d’allégations faisant état de "corruption". Particulièrement visé, le Qatar était dans l’œil du cyclone.

Page 3 sur 7