femmesgolfeCredit : Letelegramme.frUne étude sur le taux de participation des femmes dans la population active des pays du Golfe montre une augmentation constante de ce taux dans la région. Pour le Qatar, le ratio est désormais de l’ordre de 51%, ce qui en fait le taux le plus élevé des membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG). Décryptage. 

L'étude menée par le cabinet américain de conseil en stratégie A.​T. ​Kearney est intitulée Power Women in Arabia: Shaping the Path for Regional Gender Equality ("Le pouvoir des femmes en Arabie : façonner le chemin pour l'égalité des genres au niveau régional"). Elle a pour objectif d’étudier l’évolution du taux de participation de la population active féminine dans les pays du Golfe entre 2003 et 2013. Plus généralement, elle visait à évaluer les indices de promotion de l'égalité entre les genres dans un environnement régional marqué par les pesanteurs en la matière.

educateachildCredit : WebsiteLe Qatar est mondialement connu pour ses investissements dans le sport. Il l’est beaucoup moins pour son soft power en matière d'instruction. L’éducation constitue en effet un axe stratégique pour l’émirat qui veut assurer sa pérennité en devenant indépendant de la rente pétrolière en passant de l'économie de rente à celle de la connaissance.

La Fondation « Education above all »  (L’éducation au-dessus de tout) est une initiative internationale fondée en 2012 par cheikha Mozah (la mère de l’actuel émir). Son objectif principal consiste à « créer un mouvement international qui contribue au développement humain, social et économique, par le biais d’un enseignement de bonne qualité et d’autres programmes et initiatives du bien-être »

dialogueinterreligieuxCredit : Culturaldiplomacy - 2009La capitale qatarie a accueilli les 16 et 17 février la 12e ''Conférence de Doha pour le Dialogue Interreligieux''. Le thème de cette session portait sur "la religion en tant que vecteur commun de l'humanité pour la sécurité spirituelle et intellectuelle''.

500 personnalités adeptes des nombreuses religions pratiquées dans le monde, notamment l’islam, le christianisme, le judaïsme ou l'hindouisme ont assisté à l'évènement. Les participants venaient de 75 pays différents.

Ouvriersqatar4Credit : RFILe Qatar est régulièrement accusé de maltraiter les travailleurs venus construire les infrastructures de la Coupe du monde. Des améliorations ont été enregistrées ces derniers temps mais elles restent insuffisantes pour mettre les normes qataries en conformité avec les standards internationaux.

Le choix du Qatar pour l’organisation du Mondial 2022 a été émaillé de plusieurs controverses : conditions de travail des ouvriers chargés de la construction des infrastructures, changement de calendrier, accusations de corruption etc. Jamais une Coupe du monde n’avait autant suscité de polémiques, en particulier en ce qui concerne le traitement infligé aux ouvriers du bâtiment.

kaabaQNLCredit : Qatar National LibraryQatar Digital Library vient de publier un panorama exceptionnel de documents relatant l'histoire du monde arabe. 500 000 images, 475 000 pages de manuscrits scientifiques et 500 cartes ont été numérisées et portées à la connaissance du public. C’est certainement le projet d'archives régional le plus ambitieux qui existe à ce jour offrant un accès sans précédent à l’apport scientifique du monde musulman. 

Des centaines de milliers de pages d'archives et de manuscrits sont disponibles gratuitement en ligne sur le site de la bibliothèque numérique de Qatar Digital Library, traitant de l’histoire et de la science du monde arabe. Le site contient des milliers de pages de manuscrits médiévaux, des cartes, des photographies et des enregistrements sonores.

qatar university logoCredit : Qatar UniversityL’université du Qatar propose comme chaque année une bourse aux personnes souhaitant étudier l’arabe comme langue étrangère. La formation s’adresse à des apprenants qui ont déjà acquis des bases dans cette langue.

Elle a pour objectif de développer les compétences de communication : écrire, lire, parler, écouter et mieux connaître la culture arabo-musulmane. Trois niveaux sont proposés, divisés chacun en deux sous-niveaux. Fondé en 1987, ce programme qui a son propre département au sein de l’université du Qatar se nomme « Arabic for non-native speakers ». Il a une longue expérience dans l’enseignement de la langue arabe et a été dispensé à plus de 650 étudiants représentant plus de 50 nationalités.

Page 6 sur 10