Un forum de l'OCI organisé à Doha pour soutenir l'éducation dans le monde musulman

mercredi, 08 février 2017 23:03

OCIlogoCredit : Website L'Organisation de la coopération islamique (OCI) a organisé dimanche 5 février, un forum international dédié à l’aide humanitaire. Sous le haut patronage du Premier ministre et ministre qatari de l'Intérieur, cheikh Abdullah ben Nasser al-Thani, ce forum a permis de réunir un grand nombre des responsables de l’organisation panislamique pour discuter des besoins en matière humanitaire dans la région du Moyen-Orient. 

L’Organisation de la coopération islamique, qui regroupe 57 pays, est l’instance internationale musulmane la plus importante au monde dont le siège central se trouve à Djeddah en Arabie saoudite. Ayant pour but principal le renforcement des liens entre Etats musulmans et la défense des grandes causes de l'islam, l’institution a aussi comme objectif la solidarité inter-étatique. Ainsi, elle a créé le 5 février 2017 quatre nouveaux fonds humanitaires. Ceux-ci seront consacrés aux dossiers d'Al Qods et de la Palestine, aux mosquées, aux orphelins et à l’accès à l'eau courante au bénéfice des Etats membres qui connaissent des difficultés.

Ce forum, qui se tient chaque année, a réuni de nombreuses personnalités du monde arabo-musulman ainsi que des représentants d'organisations caritatives et humanitaires internationales.

Le président du Conseil d'administration des Fonds humanitaires de l'OCI, cheikh Abdulaziz ben Abdulrahman al-Thani, a déclaré que « le forum comprendra un séminaire sur les fonds humanitaires et de développement et sur leur rôle dans la stabilité des sociétés ». Il a également présenté des explications détaillées sur les fonds et leurs domaines d'intervention, ajoutant que l'organisation a besoin de davantage de financement pour répondre aux besoins humanitaires croissants dans certaines zones touchées par des conflits ou des catastrophes naturelles.

En marge de ce forum, le Fonds du Qatar pour le développement (QFD) a signé un accord de subvention d'un an pour soutenir la fondation britannique Paces  (The Paces Foundation) dans l'éducation de 6 220 enfants palestiniens âgés de 7 à 16 ans vivant dans les camps de réfugiés en Palestine, en Jordanie et au Liban. 

Cette subvention vise à appuyer les activités de la fondation dans des domaines tels que la santé, l'hygiène et les programmes sportifs. La convention a été signée par le directeur général de QFD, Khalifa ben Jassim al- Kuwari, et le président du conseil d'administration de la fondation Paces, Hani Qattan.

Dans un communiqué publié hier, QFD a déclaré que ce programme vise à améliorer la vie quotidienne des enfants par le biais de programmes sportifs et d'activités éducatives. Il met également l'accent sur le renforcement des capacités des formateurs et l'amélioration de leurs compétences. Cette initiative contribuera également à améliorer l’autonomie des partenaires locaux en proposant des cours spécialisés sur la gestion financière et la gestion de projets ainsi que sur l'égalité des chances (femme-homme).

Le directeur général du QFD a déclaré que « le Fonds attache une grande importance à aider les enfants palestiniens aussi bien en Palestine que dans les pays voisins et continuera à fournir de l'aide pour encourager la participation à ce programme (…) en particulier dans le domaine de la santé et de l'hygiène.» 

Quant au président du conseil d'administration de la fondation Paces, il a déclaré que « le partenariat reflète la vision commune des deux parties et de leur engagement à améliorer le niveau de vie et le bien-être des communautés palestiniennes marginalisées. » Et d’ajouter que « la fondation Paces s’attèle activement pour atteindre le plus grand nombre d'enfants en Palestine, en Jordanie et au Liban. »

 

 

 

Laissez un commentaire