La France, deuxième marché touristique européen du Qatar‏

mercredi, 14 octobre 2015 18:20

toursimeqatarCredit : CanoeLe Qatar a enregistré une augmentation de 8% du nombre de visiteurs français au cours du premier semestre 2015. C’est ce qu’a annoncé Rashed al-Qurese le directeur marketing de Qatar Tourism Authority (QTA).

 

 

 

La France, deuxième marché européen

L’émirat a accueilli 2,8 millions de visiteurs venus des quatre coins du monde en 2014. Ce chiffre qui est en augmentation constante ces dernières années semble satisfaire les autorités. « La France est le deuxième marché du Qatar en Europe après le Royaume-Uni et nous avons accueilli près de 43 000 visiteurs français l'an dernier » a déclaré Rashed al-Qurese au Quotidien du tourisme, journal destiné aux professionnels du tourisme. Cette croissance est le reflet du succès des initiatives visant à promouvoir le Qatar comme destination de choix pour le public français. 

Actuellement, l'émirat est surtout connu en France comme destination axée sur le voyage d'affaires. Les autorités qataries s’attèlent à stimuler ce segment, tout en veillant à développer dans le même temps une offre de tourisme de loisirs. C'est dans ce cadre qu'est né un bureau à Paris de la Qatar Tourism Authority en 2013. Ce bureau de représentation a permis de tisser des liens avec des opérateurs pour sensibiliser et promouvoir la destination Qatar auprès des agences de voyage. 

Un autre facteur de sensibilisation du public français a été la première participation du Qatar au Salon professionnel du tourisme et des voyages (IFTM) en septembre 2014. Voulant se positionner comme une nouvelle destination de luxe sur le marché français, l’émirat a choisi IFTM Top Resa comme levier de promotion pour se faire connaître auprès des professionnels.

Le Qatar, une destination avec des atouts peu connus

Pour mettre en valeur leur pays, les autorités mettent en avant des arguments de marketing promotionnel et de sécurité. L'émirat est présenté comme l'un des endroits les plus sûrs au monde avec des routes et des infrastructures qui se développent de plus en plus pour fournir un système moderne et complet. Le pays dispose de plusieurs atouts touristiques naturels : un soleil toute l'année, un désert accessible, des hôtels hauts de gamme, ainsi que de nombreuses expositions offertes par les musées, des galeries d’art ainsi que des installations sportives de qualité. De même, le mode de vie bédouin est réhabilité, notamment dans la capitale avec la mise en avant du Souq Waqif, l'organisation de courses de chameaux ou le développement de la fauconnerie. C'est tout le patrimoine culturel et historique du Qatar qui reste encore peu connu dans l’Hexagone qui est mis en exergue. Dans cette optique, le PSG et ses vedettes sont mises à contribution : outre le vecteur de promotion au niveau mondial que permet le club, les joueurs sont régulièrement invités à mettre leur notoriété au service de campagnes publicitaires. L'an dernier, on a ainsi vu la star Zlatan Ibrahimovic posé devant un décor désertique avec une incitation à venir visiter un pays accueillant.

Vers une diversification de l’offre touristique

Les autorités semblent confiantes sur les perspectives"Quant à l’avenir, la construction à grande échelle de nouveaux hôtels et autres projets d’infrastructure augmentera considérablement la diversification de l’offre touristique du Qatar, en créant des nouvelles attractions qui attireront les visiteurs français" a confirmé Rashed al-Qurese. Il a ajouté que son pays prévoyait "de promouvoir le visa commun entre le Qatar et le Sultanat d’Oman pour le marché français. Nos recherches ont montré que de nombreux voyageurs français sont intéressés par la possibilité de profiter d’un séjour double destinations, avec deux pays arabes contrastés mais complémentaires"

Cette projection entre aussi dans l'optique du Mondial 2022 et plus largement dans cette "diplomatie" sportive qui veut faire du pays l'un des carrefours majeurs du sport mondial. Cette diversification de l’offre touristique a déjà suscité un intérêt croissant de la part des professionnels français du voyage puisque Oman fait office de destination de plus en plus prisée par le public. Un ticket Qatar-Oman pourrait ainsi permettre d'augmenter le bassin d'audience et de commencer à concurrencer sérieusement Dubaï, la destination première de la région. Pour l'instant, la cité-Etat n'a pas beaucoup de soucis à se faire : avec plus de 13 millions de visiteur en 2014, elle demeure de loin l'endroit du Golfe le plus prisé. Comptant sur son patrimoine, le développement des lignes de sa compagnie nationale (Qatar Airways vient de bénéficier de nouveaux droits à Lyon et Nice) et sur le PSG, le pays ambitionne de redorer son blason dans un contexte identitaire et géopolitique tendu. Cette dimension semble être prise avec le plus grand sérieux puisque le tourisme constitue l'un des trois piliers de développement (avec l'éducation et le sport) qui doit offrir au Qatar une sortie rapide de sa dépendance aux hydrocarbures. En ligne de mire, c'est l'horizon 2030 et l'avènement d'une économie diversifiée qui est au centre de cette stratégie. 

 

Laissez un commentaire