Nabil Ennasri

Nabil Ennasri

000 14F1YL 640x400Au cours d'une visite éclair en Arabie Saoudite, le nouveau secrétaire d'Etat américain a clairement signifié la volonté de son administration de mettre fin à la crise du blocus.

Alors qu’il a effectué une visite de quelques heures à Riyad dans le cadre d’une tournée express dans la région devant également le conduire en Israël et en Jordanie, Mike Pompeo a fait savoir à son homologue saoudien Adel al-Jubeir que l’heure était venue de mettre un terme à la crise avec le Qatar.

556e089935709a87ac6883e2C’est certainement une première dans les pays du Golfe. Souvent pointé du doigt pour ses manquements dans le traitement de la condition ouvrière, le Qatar confirme son train de réformes en renforçant son partenariat avec les organisations chargées de la défense des droits des travailleurs.

Depuis l’obtention de l’organisation de la Coupe du monde de football en décembre 2010 à Zurich, le Qatar a fait face à une série de critiques dont l’une des plus récurrentes portait sur le sort tragique dans lequel était confinée la condition ouvrière. Force vive de l’émirat dont on estime le nombre à près de deux millions de personnes (dont plusieurs dizaines de milliers rien que pour les stades du Mondial), cette population a depuis connu une amélioration lente mais continue de son statut.

2018 03 15t160120z 1571759487 rc15be4ca060 rtrmadp 3 egypt politics 1 0Credit : RFISans surprise, l’élection présidentielle en Égypte a donné une large victoire au maréchal al-Sissi qui se voit reconduit pour un second mandat. Adoubé par l’Occident, ce simulacre de scrutin ne doit pas faire oublier que le pays s’enfonce dans un avenir des plus incertains.

Il est loin le temps où l’Égypte vivait une période révolutionnaire qui mettait à bas la dictature de Moubarak vieille de trente ans. Il est loin le temps où, en ces journées de janvier/février 2011, le peuple du Caire descendait dans les rues clamer son ras-le-bol de l’autoritarisme et son désir d’écrire une nouvelle page faite d’ouverture démocratique et d’embellie économique.

blog d689462b95af221ea7dfa565f1a16c14Le Qatar souhaite intensifier ses relations avec Khartoum. Après plusieurs visites officielles bilatérales de haut niveau, les deux pays se sont engagés à renforcer leurs relations commerciales.

Le Soudan fait aujourd'hui figure de pays convoité par plusieurs puissances du Moyen-Orient. Après la visite triomphale du président turc Recep Tayyip Erdogan en décembre dernier, c'est autour du Qatar d'investir dans ce pays important situé à la croisée des mondes arabe et africain.

image actu debat 3Le colloque sur le Yémen organisé mardi 27 mars à la mairie du IIe arrondissement de Paris a été fort utile. Apportant des éclairages sur les différentes facettes du conflit, l’événement a rassemblé universitaires, journalistes, acteurs humanitaires ainsi qu'un parlementaire.

À l’occasion du troisième anniversaire de la guerre au Yémen, le site Orient XXI a organisé en partenariat avec l’Alliance internationale pour la défense des droits et libertés (AIDL) et l’ONG Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) une importante rencontre faisant le point sur un conflit qui a plongé dans le chaos le pays le plus pauvre de la péninsule arabique. Pendant plus de trois heures, une dizaine d’orateurs se sont succédés sur trois tables rondes devant un public nombreux.

738 000 sm6okCredit : France cultureCela fait désormais trois ans jour pour jour que la guerre au Yémen a débuté. Malgré les déclarations grandiloquentes des responsables de la coalition arabe, le conflit s’est transformé en véritable Vietnam moderne pour Riyad et ses alliés.

Dans l’esprit de ses initiateurs, la guerre au Yémen débutée fin mars 2015 ne devait durer que quelques semaines. Confiant dans sa force de frappe et souhaitant démontrer à la face du monde sa capacité à asseoir son leadership sur la péninsule arabique qu’elle considère comme son pré-carré inviolable, l’Arabie Saoudite fanfaronnait à l’heure où de substantiels changements s’opéraient au plus haut niveau de sa hiérarchie dynastique.

2018 03 07t161049z 327751141 rc146b7fedb0 rtrmadp 3 britain saudi 0Le site Middle East Eye spécialisé dans les thématiques du Moyen-Orient a récemment jugé bon de traduire en anglais la tribune du directeur de L'Observatoire du Qatar qui portait sur la récente visite du prince héritier saoudien à Londres.

A l'heure où Mohamed ben Salman démarre sa visite aux Etats-Unis, un retour sur son déplacement précédent en Grande-Bretagne permet d'éclairer sur les ressorts de l'opération séduction que l'homme fort de Riyad impulse depuis quelques temps à destination des opinions occidentales.

2013119135352171506 8Credit : Al JazeeraIsolé par ses voisins qui souhaitent un changement de régime, le Qatar poursuit sa route pour une reconnaissance par les institutions internationales de ses efforts en matière de droits et libertés. Même s’il reste beaucoup à faire, le cap d’un changement sociétal d’ampleur semble se confirmer. 

Ceux qui souhaitaient par le blocus lancé en juin 2017 faire plier le Qatar risquent encore une fois d’être déçus. En plus du récent rapport du FMI (Fonds monétaire international) affirmant que Doha avait globalement bien résisté au choc de l’embargo, c’est au tour de certaines institutions internationales d’accueillir l’émirat gazier dans de nouveaux dispositifs destinés à renforcer les droits et libertés fondamentales.


a1520229852Credit : YoutubeC’est un documentaire qui dévoile l’envers du décor de la tentative de coup d’Etat mené contre la famille régnante du Qatar en 1996. Diffusée récemment par la chaîne al-Jazeera, cette enquête minutieuse présente un intérêt particulier à l’heure où la dynastie des al-Thani est de nouveau fortement contestée par ses voisins. Focus.


Il a fallu de longs mois au journaliste Thamer al-Misshal et à son équipe pour recouper les informations, témoignages inédits et documents confidentiels avant de finaliser ce documentaire qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Retransmise en deux parties de 50 minutes chacune respectivement les 4 et 11 mars, l’enquête diffusée dans le cadre du programme hebdomadaire intitulé « Ma khafiya a’dham » ("Ce qui est caché est pire") jette un regard nouveau sur un épisode qui a durablement marqué la scène du Golfe du milieu de la décennie 1990.

73fadf953c406dc2e2dd0885f41b5b35Credit : Lematin.maA l’occasion de la visite du Premier ministre qatari à Rabat, les deux pays ont annoncé vouloir booster leurs échanges commerciaux. Dans ce cadre, pas moins de onze protocoles d’accord ont été signés.

Même s'il est considéré par Doha comme un allié stratégique d’importance, le Maroc ne s’est pas encore hissé comme un partenaire économique de poids pour l’émirat gazier. C’est certainement ce déficit qu’ont souhaité combler les deux chefs de gouvernement réunis lundi 12 mars dans la capitale du royaume chérifien.

Page 5 sur 51