Nabil Ennasri

Nabil Ennasri

imageNabil Ennasri, le directeur de L'Observatoire du Qatar a accordé un entretien au journal Le Parisien. Au programme : la question de l'implication du  Qatar dans le PSG jusqu'en 2022, l'avenir de Nasser al-Khelaïfi et la projection dans le maintien du club de la capitale comme instrument majeur du Soft power de l'émirat. 

Extrait : "Nasser Al-Khelaïfi s’était donné cinq ans pour gagner la Ligue des champions, aujourd’hui le PSG stagne. Est-ce un échec vu du Qatar ?

2514296 52184630 2560 1440Raphaël Le Magoariec est spécialisé dans le domaine du sport dans la Péninsule arabique. Il revient pour L'Observatoire du Qatar sur les retombées de la victoire de l'équipe de football du Qatar à la Coupe d'Asie organisée aux Emirats arabes unis. 

1- Avec son succès pour la première fois de son histoire dans un championnat  continental de football, est-ce que vous pensez que sportivement, le Qatar peut être aujourd'hui considéré comme une véritable nation de football ? Est-ce que le déficit de tradition footballistique dont on l'a accusé peut aujourd'hui être compensé par cette victoire ?

Tout dépend à quel niveau on se place, une chose est sûre c’est que le Qatar se donne les moyens de devenir sportivement un véritable pays du football. Il est en train de le devenir petit à petit avec le travail effectué notamment par les formateurs de l’Aspire Academy. Il faut bien se rendre compte que le Qatar part de très loin, le professionnalisme dans le football national existe depuis les années 2000, ce sont des choses nouvelles qui ne sont pas simples à mettre en place les techniciens étrangers sont au Qatar pour tenter d’apporter cette touche.

7468974 fe9d892e e7d0 11e7 a0fd 824333abcb65 0 1000x625Le ParisienA la suite de la tournée hivernale de l'équipe du PSG au Qatar, le journal Le Parisien est revenu sur l'apport médiatique de ce traditionnel voyage que l'effectif du club réalise chaque année dans le territoire de son propriétaire. Parmi d'autres spécialistes, le directeur de L'Observatoire du Qatar a fait part de ses analyses sur le sujet.

"On sait ce que coûte le PSG au Qatar, où il est actuellement en tournée : beaucoup d’argent et de nombreuses critiques sur ses manières de nouveau riche. On sait moins ce qu’il lui rapporte, bientôt huit ans après son rachat. Nous avons cherché à évaluer l’impact du PSG sur un pays richissime grâce à ses hydrocarbures qui fait tout pour exister sur la scène internationale depuis plus de deux décennies."

Capture decran 2018 12 06 a 11.25.22

Nabil Ennasri interviendra à la rencontre internationale organisée le 6 décembre au siège de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Sa table ronde aura en partie pour thème : "La francophonie dans les pays du Golfe".

Ce colloque international est organisé par le CEPS (Centre d'Etude et de Prospective Stratégique). De nombreux responsables politiques, économiques et médiatiques prendront part à l'évènement qui est parrainé, entre autres, par le magazine Le Courrier de l'Atlas et certains thinks tanks comme l'IPSE. Pour plus d'informations, cliquez à ce lien

Sidra Medicine BuildingCheikha Mozah bent Nasser al-Misned, mère de l’émir et présidente de la Fondation du Qatar (QF) a inauguré le 12 novembre dernier l’ouverture de l’hôpital Sidra Medicine, nouveau centre hospitalier de renommée mondiale destiné exclusivement aux femmes et enfants.  Il s’agit du centre médical universitaire le plus important de la région qui fournit des soins de qualité conformes aux normes internationales les plus élevées.  

Un imposant et ultra-moderne centre médical et de recherches Sidra Medicine dédié aux femmes et enfants a récemment été inauguré en grandes pompes par la mère de l’émir, cheikha Mozah bent Nasser présidente de la Fondation du Qatar (QF).

624L'indignation internationale autour du meurtre de Jamal Khashoggi met à mal le leadership de l'Arabie Saoudite. Cet affaiblissement saoudien pourrait permettre au Qatar de réintégrer sa place dans la région du Golfe.
 
Dans ce sujet diffusé par la radio suisse RTS, le directeur de L'Observatoire du Qatar donne son analyse sur la réintégration potentielle du Qatar dans le jeu intra-Golfe à la faveur de l'affaire Khashoggi.
 

1280x960L'hebdomadaire marocain francophone Tel Quel a consacré une enquête sur le piratage du groupe audiovisuel qatari BeIN Sports par la chaîne BeOutQ implantée en Arabie Saoudite. Le directeur de L'Observatoire du Qatar y donne son analyse sur le versant géopolitique de cette opération de hackage d'une ampleur inédite dans l'histoire du monde médiatique.

Pour lire l'intégralité de l'enquête, cliquez à ce lien : https://telquel.ma/2018/11/13/beoutq-ou-le-piratage-geopolitique-de-beinsport_1617816

Dsb7KlDWoAAR3vIL'Institut du monde arabe (IMA) organise jeudi 22 novembre une conférence-débat sur la géopolitique de la Péninsule arabique. S'inscrivant dans le cadre des Jeudis de l'IMA, cet évènement, qui a lieu à un moment particulièrement crucial de cette région, donnera l'occasion à trois spécialistes du Golfe d'intervenir, dont le directeur de L'Observatoire du Qatar.

À l’heure où la Péninsule arabique est éprouvée par de graves tensions, certains États sont à la croisée des chemins entre ouverture sociétale, durcissement autoritaire et diversification économique. Pour tenter de comprendre les ressorts de ces mutations, cette soirée de réflexion réunit d’éminents spécialistes.

ouvriersqatar2

L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a approuvé une nouvelle loi définissant les procédures et conditions requises pour les personnes susceptibles de demander l'asile dans le pays. Cette nouvelle législation constitue une première dans la région du Golfe.

Dans le sillage du blocus imposé en juin 2017, le Qatar a annoncé une série de réformes importantes en matière de respect des droits humains « qui, si elles étaient appliquées, introduiraient certaines des normes internationales les plus progressistes en la matière dans la région du Golfe », a indiqué Human Rights Watch (HRW) en février dernier dans son Rapport mondial 2018.

horn fEntretien avec Marc Lavergne, spécialiste du Moyen-Orient et directeur de recherches au CNRS sur la géopolitique de la Corne de l'Afrique

1/ La situation dans la Corne de l'Afrique semble être le théâtre d'une nouvelle confrontation régionale entre des acteurs étatiques comme la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar et surtout les Emirats arabes unis. Quel est le réel objectif d'Abou Dhabi dans cette région?

C'est bien d'Abou Dhabi qu'il s'agit, non pas tant comme capitale que comme l'émirat qui mène la barque de la Fédération, au mépris des intérêts particuliers des émirats du Nord, et en particulier de Dubai. La poussée stratégique et diplomatique des Emirats dans la Corne de l'Afrique s'inscrit dans une opération de vaste ampleur qui vise à conquérir des points d'appui maritime au Hadramaout, sur l'île de Socotora et aux abords de la mer Rouge. Abou Dhabi vise à :

Page 1 sur 51