Pourquoi cette crispation autour du "Qatar qui rachète la France"?

dimanche, 01 février 2015 19:05

Ouest FranceCrédit : AFPLa finale du 24e championnat du monde de Handball s'est terminée avec un succès de la France qui a battu le Qatar sur un score de 25 - 22. Ce tournoi est l'occasion de revenir sur certains angles morts du traitement de l'actualité du Qatar en France en comparaison avec d'autres pays.

Pendant ces quinze jours de compétition, de très nombreux médias se sont interrogés voire insurgés sur l'équipe du Qatar principalement composée de joueurs étrangers. Même si cette réalité est indéniable, il est bon de rappeler que cette pratique est tout à fait légale. D'ailleurs, par le passé, certaines sélections nationales comme l'Espagne ou l'Allemagne avaient déjà naturalisé des joueurs étrangers (notamment hongrois) pour renforcer leur effectif.

Mais ce qui est intéressant de noter, c'est qu'au même moment, une autre information est passée plutôt inaperçue. L'homme d'affaire franco-israélien a annoncé il y a quelques jours qu'il allait faire main basse sur une large partie de la presse française. Déjà propriétaire de la chaîne d'information i24news, Patrick Drahi a décidé de lancer avec son associé un nouveau groupe de presse qui intégrera, outre la chaine israélienne, le quotidien Libération, l'hebdomadaire L'express ainsi que le mensuel économique L'Expansion et les titres Mieux vivre votre argent, Lire, Classica, Studio Ciné Live, L'Entreprise. Avant même ces acquisitions, rappelons que Drahi avait déjà mis dans son escarcelle l’opérateur de  télécommunication SFR.

Imaginons un instant les réactions que cela aurait suscitées en France si un groupe qatari avait acheté d'un seul coup autant de titres...

Laissez un commentaire