Hier mardi 10 février, ministre de l'Intérieur et second prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed bin Nayef ben Abdul Aziz, effectuait une visite à Doha et a rencontré l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani.

Cette visite à l’étranger est la première d’un représentant saoudien depuis l’arrivée au pouvoir du roi Salman ben Abdul Aziz le 23 janvier dernier. Il a été question des relations bilatérales entre les deux pays ainsi que de la situation sécuritaire dans la région.

Lors de sa visite à Doha, le prince Mohammed ben Nayef a déclaré que "les deux Etats entretenaient des relations fraternelles solides et qu’il mettra en œuvre les moyens de les renforcer dans divers domaines pour servir les intérêts des deux pays et des deux peuples".

Publié dans Actualités du Qatar
Poursuivant son engouement pour le sport, le Qatar a annoncé qu'il était disposé à recevoir un Grand Prix de Formule 1. Si elle est confirmée, cette course sera la troisième organisée dans le Golfe.
Le président de la Fédération automobile qatarienne et vice-président de la FIA, Nasser ben Khalifa al-Attiyah, a affirmé que le Qatar devrait accueillir une manche du Championnat du monde de Formule 1 avant l'année 2020. "Nous sommes sur le point de signer un contrat, a-t-il indiquéIl ne reste plus que quelques détails à régler." 
Mais comme le mentionne le magazine l'Equipe, "Bahreïn, qui organise un Grand Prix depuis 2004, dispose d'un droit de veto sur tous les GP potentiels au Moyen-Orient". Le Qatar pourrait organiser sa course sur le circuit de Losail ou à Doha, sur un tracé urbain. Il organise déjà un Grand prix du championnat de monde de moto tous les ans. Cette annonce entre dans le cadre de la "diplomatie sportive" de l'émirat dont l'un des objectifs est de faire de l'industrie du sport l'un des pivots de la stratégie de diversification économique.
Publié dans Actualités du Qatar

Matthias Fekl, secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger, se rendra au Qatar les 10 et 11 février "afin d’y rencontrer les autorités gouvernementales et les décideurs économiques", annonce le ministère des Affaires étrangères

Cette visite s'inscrit dans la volonté de la France de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays. Signe de cette volonté commune de rehausser les liens économiques, cette visite fait suite à celle menée par le MEDEF en novembre dernier et qui était destinée à identifier les secteurs stratégiques de coopération.

Publié dans Actualités du Qatar
dimanche, 08 février 2015 18:03

“Qatar finances terrorism” : true or false?

LorientCredit : AFPThis article is a translation from the published analysis last week on our website.

For weeks now, several political figures have spread rumors about Qatar’s alleged links to the financing of terrorists groups, and especially the Islamic State. The Observatory of Qatar makes a point to those allegations by answering the following questions :

1°/Does Qatar fund the Islamic State (ISIS group)?

No, Qatar does not fund the Islamic State, and here are the reasons:

First, Qatar is part of the coalition against ISIS group. The country provides logistical support via the US base established in its territory, Al Udeid Air Base, south of Doha. This base is the largest stock of the US military overseas. Unless the emir is schizophrenic, it would be hard to believe that Qatar could fund and fight a group in the same time.

Publié dans Politique

Le Qatar en finale de son Mondial article hover previewCrédit : AFPPour la première fois de son histoire, le Qatar est parvenu en finale du Mondial d'un sport collectif. L'équipe qatarie s'est inclinée face à la France (25-22), le 1er février. Quel bilan tiré pour le pays organisateur de cet épisode qui a été l'un des points forts de sa "diplomatie sportive"? 

La diplomatie sportive du Qatar est en marche, et même si c’est le football qui reste la priorité des autorités, d’autres disciplines font elles aussi l’objet de toutes les attentions.

C’est ainsi que la 24e édition du championnat du monde de handball masculin, tenu à Doha, vient de se terminer avec un nouveau sacre de l’équipe de France. Mais au même titre que l’impressionnante épopée des "Experts", le parcours de la sélection qatarie a impressionné.

Publié dans Sport

Ouest FranceCrédit : AFPLa finale du 24e championnat du monde de Handball s'est terminée avec un succès de la France qui a battu le Qatar sur un score de 25 - 22. Ce tournoi est l'occasion de revenir sur certains angles morts du traitement de l'actualité du Qatar en France en comparaison avec d'autres pays.

Pendant ces quinze jours de compétition, de très nombreux médias se sont interrogés voire insurgés sur l'équipe du Qatar principalement composée de joueurs étrangers. Même si cette réalité est indéniable, il est bon de rappeler que cette pratique est tout à fait légale. D'ailleurs, par le passé, certaines sélections nationales comme l'Espagne ou l'Allemagne avaient déjà naturalisé des joueurs étrangers (notamment hongrois) pour renforcer leur effectif.

Publié dans Politique

Après le Mondial 2022, le Qatar se prépare à organiser les Jeux Olympiques. Dans le cadre de son "Soft power", l'émirat a en effet dans son viseur l'organisation de l'évènement le plus suivi de la planète avec la Coupe du monde de football.

« Je pense que la question n'est pas de savoir si le Qatar sera candidat, mais quand le Qatar décidera de candidater », a ainsi affirmé Cheikh Saoud Bin Abdulrahman Al Thani, chef du Comité olympique qatari. « Nous n'avons pas encore décidé si nous candidaterons pour 2024, mais il y aura une candidature. Je veux dire pour 2024, 2028 ou 2032 », a-t-il ajouté en conférence de presse. Le Qatar a déjà obtenu l'organisation du Mondial 2022 et souhaite maintenant s'attaquer à un autre événement d'ampleur planétaire. Le Cheikh Saoud entend notamment s'appuyer sur l'expérience du Qatar acquise lors de l'organisation des Mondiaux de natation en petit bassin qui ont eu lieu en décembre dernier, sur le championnat du monde de handball qui se déroule actuellement sur son sol ou encore sur les Mondiaux d'athlétisme de 2019.

Le Qatar rendra sa décision pour 2024 avant septembre, date limite de dépôt des candidature. Avec le désavantage de passer après le Japon, organisateur de l'édition 2020. Or depuis 1952, le CIO a toujours décidé de procéder à une rotation des continents. De ce fait, les dossiers américains, européens ou africains s'inscrivent plus dans cette tradition que celui du Qatar.

Avec AFP.

Publié dans Actualités du Qatar

LorientCrédit : AFPDepuis quelques semaines, des rumeurs persistantes relayées par diverses personnalités politiques font état d'un financement supposé du Qatar aux groupes terroristes, en particulier l'Etat islamique. L'observatoire du Qatar vous propose de faire le point sur ces allégations en répondant aux cinq interrogations suivantes : 

1/ Est-ce que le Qatar finance l'organisation de l'Etat islamique (EI)? 

Non, et pour les raisons suivantes : 

 - Le Qatar fait partie de la coalition contre l'organisation de l'Etat islamique (EI). Le pays apporte un soutien logistique via la base américaine qu'il abrite sur son territoire. Cette base d’ « Al Odeid », située au sud de Doha, est le plus grand stock de l'armée américaine à l'étranger. A moins que l'émir soit schizophrénique, il serait donc difficile de croire que le Qatar puisse financer un groupe qu'il combat dans le même temps.

Publié dans Politique

Nabil Ennasri était l'invité de l'émission "BFM Story" sur BFM TV lundi 19 janvier 2015 aux côtés du journaliste Georges Malbrunot. Le thème de l'émission : "Le Qatar, l'ami qui dérange"  : 

 

L'Union mondiale des oulémas musulmans a signé un communiqué où elle dénonce la publication des nouvelles caricatures sur le Prophète Mohamed. Basée au Qatar, cet organisme est celui qui regroupe le plus d'oulémas musulmans à travers le monde. L'Union a très fermement condamné les attentats perpétrés à Paris mais regrette le fait que "l'exercice d'une liberté se transforme en offense pour des personnes sacrées comme les Prophètes".

D'après une dépêche de l'AFP, "l'Union mondiale des oulémas musulmans, dirigée par le prédicateur Youssef al-Qaradaoui, a estimé qu'il n'était pas sage de publier de nouveaux dessins du prophète Mahomet, comme l'ont fait mercredi de nombreux journaux dans le monde, par solidarité avec Charlie Hebdo. Il n'est ni raisonnable ni logique, ni sage de publier les dessins et les films offensant le prophète ou attaquant l'islam, écrit dans un long communiqué cet organisme, basé au Qatar et présidé par le prédicateur qatari d'origine égyptienne, Youssef al-Qaradaoui, considéré comme l'éminence grise des Frères musulmans." 

Publié dans Actualités du Qatar