yemen1Credit : AFPDe nombreuses associations et personnalités dénoncent le silence complice du gouvernement français dans le conflit qui touche le Yémen depuis près de quatre ans. Une guerre qui a coûté la vie à plus de 10 000 personnes et a provoqué « la pire crise humanitaire » au monde, selon l'ONU.

Le directeur de l'Observatoire du Qatar est co-signataire avec, entre autres, les intellectuels Rony Brauman, Edwy Plenel ou du député Sébastien Nadot d'une tribune qui a pour objectif de briser le silence, d'alerter sur le désastre humain de cette guerre et faire cesser les livraisons d’armes destinées à l'Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis. Cette tribune a également été publiée sur Mediapart.

Pour lire l'intégralité du texte, c'est à ce lien : 

https://www.politis.fr/articles/2018/10/yemen-briser-le-silence-et-faire-cesser-les-livraisons-darmes-39466/

 

 

 

qatararmeeCredit : Al Arabiya Le Qatar a annoncé avoir perdu trois de ses soldats au Yémen dans le cadre des opérations militaires de la coalition arabe. Lancée depuis mars 2015, cette dernière vise à rétablir l'autorité du président Abd Rabbo Mansour Hadi face à la contestation essentiellement menée par les forces rebelles houties.

C'est l'agence officielle QNA qui en a fait l'annonce dans la nuit de lundi à mardi. Citant un communiqué des forces armées du Qatar, l'agence a indiqué que trois hommes "sont tombés en martyr lundi" qui correspondait au premier jour de l'Aïd al-Adha, fête du sacrifice et jour le plus sacré du calendrier musulman. Les circonstances exactes de leur mort n'ont pas été précisées.

Publié dans Actualités du Qatar

yemenphotoCredit : Geo.frLa Conférence internationale du droit humanitaire au Yémen s’est clôturée mercredi 24 février dans la capitale qatarie. Cette conférence qui a débutée lundi 22 février avait pour objectif de trouver des solutions à la crise humanitaire au Yémen par la concertation de plus de 90 organisations de défense des droits de l’Homme et de 150 experts.

La Conférenceinternationale du droit humanitaire au Yémen s’est conclue avec l'annonce d’une série d'initiatives et de partenariats afin d'accompagner le travail de secours d'urgence dans un pays déchiré par la guerre.

Publié dans Actualités du Qatar

hamdiboukariHamdi al-Bokari. Credit : Al JazeeraLa chaîne Al Jazeera a annoncé hier soir la libération de son équipe de journalistes enlevée depuis douze jours au Yémen. 

Le correspondant de la chaîne qatarie, Hamdi al-Bokari et son équipe composée de Abdelaziz al-Sabri et Mounir al-Soubaie, respectivement cameraman et chauffeur, étaient portés disparus depuis le 18 janvier à Taëz, dans le sud-est du Yémen.

Publié dans Actualités du Qatar

Al JazeeraCredit : Logo Al JazeeraLa chaîne d’information continue en langue arabe Al Jazeera a annoncé jeudi que son équipe de journalistes au Yémen était portée disparue et avait probablement été enlevée par des « inconnus ».

La chaîne qatarie a précisé avoir perdu tout contact depuis lundi soir de son équipe de correspondants et cameramans. Hamdi al-Bokari, Abdulaziz al-Sabri et Moneer al-Sabai qui couvraient à Taëz, la troisième grande ville du Yémen, les combats entre forces loyalistes et rebelles, ont été enlevés par des inconnus. 

Publié dans Actualités du Qatar

troupes qatariesDéfilé des troupes qataries. Credit : Al Jazeera EnglishEntretien avec Nabil Ennasri réalisé par Vincent Braun, journaliste au quotidien belge La Libre Belgique. 

Le Yémen se prépare au pire. Un millier de soldats qataris et deux cents véhicules blindés sont arrivés en renfort des troupes de la coalition armée dirigée par l’Arabie Saoudite. Une semaine après la mort de 60 soldats de l’alliance sunnite, les monarchies du Golfe et leurs alliés serrent les rangs autour de l’armée yéménite pour venir à bout de la rébellion houthiste chiite qui contrôle encore le nord du pays et la capitale Sanaa, un an après leur entrée dans la ville. C’est dans cette partie de ce pays pauvre du sud de la péninsule arabique que "les deux camps se positionnent pour un conflit majeur", note April Longley, spécialiste du Yémen à l’International Crisis Group, citée par l’AFP.

Publié dans Entretien

attiyahCredit : Al Jazeera Le Qatar, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Khaled Ben Mohammed al-Attiyah, s’est félicité de l'accord-cadre sur le nucléaire iranien. Il a également exprimé l'espoir que les autorités iraniennes continueront à poursuivre leurs programmes nucléaires à des fins pacifiques.

« Nous voulons un Moyen-Orient dans lequel  les armes nucléaires et les armes de destruction massive n’existent pas mais l’Iran a le droit de poursuivre son programme nucléaire à des fins pacifiques ». C’est dans ces termes que Khaled al-Attiyah s’est exprimé au quotidien panarabe Al Sharq Al Awsat vendredi 17 avril.  Le ministre a ajouté : « nous cherchons à établir de solides relations avec l'Iran et nous voulons un dialogue ouvert et sérieux avec les autorités iraniennes concernant la sécurité et la stabilité de la région. »
Publié dans Actualités du Qatar

Le ministre qatari des Affaires étrangères Khalid ben Mohammed al-Attiyah entame mardi 14 avril une visite à Paris de deux jours. Il a rencontré aujourd’hui le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

Lors de cette réunion, les deux hommes ont discuté des relations bilatérales qu’entretiennent les deux pays ainsi que des moyens à mettre en œuvre pour les renforcer. Ils ont aussi échangé leurs points de vue sur les derniers développements dans la région notamment au Yémen et en Syrie.

Publié dans Actualités du Qatar

Qna Emir Alhazm 09042015La salle où se décide les opérations "Tempête décisive". Credit: QNAL’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, s’est rendu jeudi 9 avril dans la capitale saoudienne, Riyad. Il fut accompagné du premier ministre et ministre d’Intérieur, Abdullah bin Nasser ben Khalifa al-Thani, du ministre des Affaires étrangères, Khaled ben Mohamed al-Attiyah ainsi que d’une imposante délégation qatarie.

Au cours de sa visite, l'émir a rencontré plusieurs ministres saoudiens ainsi que des hauts gradés de l’armée. Par ailleurs, il a discuté avec le Président yéménite réfugié en Arabie saoudite Abd Rabbou Mansour Hadi. L'entretien a porté sur les derniers développements au Yémen et des moyens pour mettre fin à la crise dans le pays. Au cours de cette réunion, l'émir a affirmé la solidarité et le soutien continu du Qatar au Yémen. Le Président Hadi s’est réfugié à Riyad depuis le 26 mars dernier suite à la prise de l'aéroport d'Aden par la milice chiite houthie le 25 mars. 

Publié dans Politique

Qna Emir Alhazm 09042015La salle où se décide les opérations "Tempête décisive". Credit: QNAL’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, s’est rendu jeudi 9 avril dans la capitale saoudienne, Riyad. Il fut accompagné du premier ministre et ministre d’Intérieur, Abdullah bin Nasser ben Khalifa al-Thani, du ministre des Affaires étrangères, Khaled ben Mohamed al-Attiyah ainsi que d’une imposante délégation qatarie.

Au cours de sa visite, l'émir a rencontré plusieurs ministres saoudiens ainsi que des hauts gradés de l’armée. Par ailleurs, il a discuté avec le Président yéménite réfugié en Arabie saoudite Abd Rabbou Mansour Hadi. L'entretien a porté sur les derniers développements au Yémen et des moyens pour mettre fin à la crise dans le pays. Au cours de cette réunion, l'émir a affirmé la solidarité et le soutien continu du Qatar au Yémen. Le Président Hadi s’est réfugié à Riyad depuis le 26 mars dernier suite à la prise de l'aéroport d'Aden par la milice chiite houthie le 25 mars. 

Publié dans Actualités du Qatar