VFchCRb 400x400Entretien avec Amélie-Myriam Chelly, docteur en sociologie, chercheure à l'EHESS et spécialiste de l'Iran.

Quelle est la réalité des relations économiques entre le Qatar et l'Iran ? Ces relations remontent à quand exactement et elles concernent quels secteurs majoritairement ?

Les bonnes relations entre l’Iran et le Qatar trouvent évidemment une plus grande visibilité depuis la crise initiée par une mise au ban de Doha par la coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite, le 5 juin dernier. Avant cette crise, beaucoup d’accords et d’alliances engageaient déjà les deux pays, les forçant ainsi à des relations cordiales, malgré l’existence de tensions évidentes sur les terrains syrien et irakien, Téhéran et Doha soutenant des factions rivales. Tout d’abord, le Qatar et l’Iran partagent le plus grand gisement de gaz naturel au monde (North Dome / South Pars), ce qui engage les deux États dans une coopération énergétique et industrielle de facto. Par ailleurs, l’entente entre la République islamique et la monarchie qatarie trouve aussi, depuis le pacte 2010, des contours bien définis, en matière de sécurité frontalière et maritime, et précisés par plusieurs protocoles additionnels (2014 et 2015).

Publié dans Trois questions à

Transparency International logoCredit: Website Comme chaque année, l'ONG Transparency International dévoile son classement mondial des pays où sévit la corruption. L'indication générale de ce nouveau rapport est que ce fléau s'est étendu dans plus des deux tiers des pays recensés. Obstacle au rayonnement d'un Etat et à sa bonne gouvernance, ce phénomène mérite une forte mobilisation de la part des pouvoirs publics afin d'engager les pays dans un développement vertueux.

Publié dans Société
mercredi, 21 septembre 2016 22:32

Projet de lancement d'un "Wall Street" au Qatar

wallstreetCredit : Al JazeeraAvec la fin du chantier de l'imposant complexe Meshreib du centre ville, l'émirat escompte doper l'activité financière de la place de Doha.

Le Qatar va prochainement déplacer son centre d'affaires vers le centre-ville afin d'animer l'activité financière de cet espace symbolique de la capitale. Yousuf Mohamed al-Jaida, responsable du Qatar Financial Centre (QFC), a déclaré que des entreprises, dont son entitédéplaceront leur siège l'an prochain vers Meshreib dont la réhabilitation a coûté près de 5 milliards d'euros et s'est étalé sur plusieurs années

Publié dans Economie

Doha skylineCredit : DohanewsBonjour Badubai. On vous appellera comme ça car c’est votre pseudo sur Twitter dont vous êtes un utilisateur régulier et bien suivi (vous avez 5 000 followers). Vous êtes un jeune citoyen français d’origine "exotique" comme vous aimez le dire non sans humour sur les réseaux sociaux. Né et scolarisé dans l’Hexagone, vous avez décidé il y a quelques années de vous expatrier en atterrissant dans différents pays du Golfe. Pouvez-vous d’abord nous présenter votre parcours ?

Effectivement, français, né et scolarisé toute ma vie en France. C'est après mes études supérieures que l'idée de m'expatrier m'est venue. J'ai vécu dans différents pays arabes. Que ce soit pour l'apprentissage de la langue arabe et des sciences religieuses, ou au niveau professionnel. C'est entre les Émirats Arabes Unis (Dubaï) et à Doha (Qatar) que je vis et travaille désormais essentiellement.

Publié dans Temoignages

aeroporthamadCredit : Website

Le cabinet d’audit britannique Skytrax a publié son classement 2016 des meilleurs aéroports du monde. Pour cette année, il est de nouveau dominé par le site de Singapour-Changi. L’aéroport flambant neuf Doha-Hamad International (HIA) a fait un bon de 12 places par rapport en 2015 et il est désormais dans le top 10 des meilleurs aéroports du monde.

Ces dernières années, de nombreux aéroports asiatiques figurent parmi les dix premiers. À lui tout seul, le Japon classe trois de ses infrastructures dans le top 10. La plus belle percée est celle effectuée par l'aéroport international de Doha, inauguré en 2014, qui passe de la 22e à la 9e place. C'est le seul pays des États du Golfe à atteindre un tel niveau, ni Dubai ni Abu Dhabi ne font partie du top 10.

Publié dans Actualités du Qatar

HIACredit : StartjgLe nombre de passagers voyageant par l'aéroport International Hamad (HIA) en 2015 a dépassé 30 millions de personnes, selon un communiqué publié par la direction aéroportuaire.

Inauguré en avril 2014, l’aéroport International Hamad a coûté la bagatelle de 15,5 milliards de dollars. Il avait dans un premier temps la capacité d’accueillir jusqu’à 28 millions de passagers par an et a pour objectif d’en accueillir plus de 50 millions en 2020. L’aéroport est construit à 60 % en territoire conquis sur la mer et il est aménagé de telle façon qu’il peut aisément prendre de l’expansion.

Publié dans Actualités du Qatar