Qatar Airways, deuxième plus grande compagnie aérienne de fret au monde

vendredi, 20 juillet 2018 21:10

qatarairways2Credit : Website Malgré le blocus imposé par les pays du Quartet il y a plus d’un an, Qatar Airways poursuit son expansion. La compagnie a récemment annoncé qu’elle était désormais le deuxième plus grand groupe de fret au monde. Une croissance impressionnante pour une entreprise qui est passée de la 16e place à la position de numéro deux en seulement huit ans.

La fermeture de la seule frontière terrestre du Qatar avec l'Arabie saoudite a conduit à une forte opération de transport aérien pour protéger l'approvisionnement en marchandises nécessaire aux 2.7 millions d’habitants. Cette situation nouvelle a fait grimper les volumes de fret aérien à des niveaux records.

 

Le fleuron de l’aéronautique national

Suite au blocus enclenché en juin 2017, Qatar Airways a dû annuler ses vols vers 19 villes en Arabie saoudite, aux Emirats Arabes Unis, à Bahreïn et en Egypte à la suite des restrictions imposées par ces pays. Ces limitations signifient également que les transporteurs liés à ces Etats, notamment Emirates, Etihad Airways, EgyptAir et Saudi Arabian Airlines ne desservent plus l'aéroport international Hamad du Qatar. Pour écarter le péril de l’asphyxie, des voies aériennes de contournement ont été ouvertes dans l’urgence. Les importations en provenance de pays tels que la Turquie, l'Iran, le Maroc et l'Australie ont alors entraîné une très forte augmentation du fret aérien, remplaçant les chargements qui étaient transportés par avion depuis les pays du blocus ou par camion depuis l'Arabie Saoudite.

Dans un entretien accordé au quotidien Gulf Times, Badr Mohammed al-Meer, directeur général de l'aéroport Hamad, a déclaré que « les volumes de fret sur le hub de Doha ont bondi de 10% à 514 000 tonnes au premier trimestre 2018 ». Dans le même temps, « le nombre de passagers transporté a lui aussi augmenté de 11% pour atteindre le chiffre de 8,73 millions » ajouté al-Meer. Dans sa volonté de poursuivre son développement, l'aéroport international Hamad s’active pour doubler la capacité de fret à environ 3 millions de tonnes par an d'ici 2020.

Des vols plus longs et plus coûteux 

Depuis juin 2017, les vols vers l'Afrique du Sud peuvent prendre 75 minutes de plus, tandis que les créneaux pour certaines destinations en Europe et en Asie-Pacifique ont également été étirés. La compagnie a dû s’adapter pour répondre à la demande toujours grandissante et éviter de trop pénaliser ses clients, contribuant ainsi à mettre la pression sur les coûts opérationnels. Cette situation a engendré des pertes dont les chiffres seront bientôt communiqués comme l’a déclaré le directeur général de Qatar Airways, Akbar al-Baker dans un entretien sur le site d’Al Jazeera English.

Dès le début du blocus, l'Association du transport aérien international (IATA) a exigé que les liaisons aériennes entre le Qatar et les pays du Quartet devaient être rétablies au plus vite, faute de quoi cela pourrait entraîner un risque financier important pour l'industrie du transport aérien.

En outre, les pays du Quartet ont récemment annoncé qu'ils déposeraient plainte contre le Qatar auprès de la Cour internationale de Justice (CIJ) sur de présumées violations de leur espace aérien. Beaucoup d’observateurs jugent cette décision peu crédible d’autant que de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a débouté les Etats du blocus. Ils accusaient Doha d’avoir dangereusement provoqué une escalade en début d’année en interceptant des vols commerciaux et un hélicoptère civil par des avions de chasse.

Qatar Airways reste numéro 1

Qatar Airways qui vient de célébrer ses vingt ans d’existence possède l'une des flottes les plus récentes au monde avec une moyenne d'âge d'environ cinq ans. La compagnie qui possède plus de 200 appareils (dont 23 cargos et 30 livrés durant ces derniers mois) dessert environ 150 destinations réparties sur les cinq continents.

Élue compagnie aérienne de l’année en 2011, 2012, 2015 et plus récemment en 2017 par l’organisme de consultation basé à Londres Skytrax, Qatar Airways a su, malgré le blocus, gagner la confiance des voyageurs.  Le groupe continue à élargir son offre et prévoit de nouvelles destinations pour 2018 et 2019 : Cebu et Davao (Philippines), Langkawi (Malaisie), Da Nang (Vietnam) et Bodrum et Antalya (Turquie).

 

Laissez un commentaire