Qatar-Japon : renforcement des relations économiques et de coopération

mardi, 24 février 2015 11:54

qatar japonL'émir du Qatar et le premier ministre japonais à Tokyo (Japantimes)

Jeudi 19 février, l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a entrepris une visite d’Etat de deux jours au Japon. Ponctuée d’une rencontre avec l’empereur du Japon, Akihito, la visite de l’émir a donné lieu à une série d’accords qui démontre la bonne santé des relations entre les deux pays.

Plusieurs accords de coopération ont été signés notamment dans le domaine des Technologies de l'information et de la Communication, de la Défense, ainsi que de la Santé. Des experts des deux pays se sont également entrevus pour échanger leurs expériences sur les questions liées à la jeunesse et au sport. Un mémorandum dans le domaine du tourisme a été signé pala Qatar Tourism Authority avec l'Agence du tourisme du Japon afin de développer, planifier et investir dans le domaine du tourisme.

La Chambre du Commerce et de l’Industrie qatarie a également signé un accord avec son homologue japonaise sur la suppression de certaines barrières commerciales et d'investissement. L’université du Qatar a, quant à elle, signé des accords avec le Conseil du commerce extérieur afin de stimuler la recherche scientifique et établir un programme d'échange d'étudiants.

Ce virage asiatique a aussi un versant géopolitique et de médiation. Le renforcement des relations économiques est très souvent le support d’une consolidation des liens diplomatiques et on peut penser que cet aspect compte dans l’analyse de l'équation stratégique que noue le Qatar avec les pays asiatiques. En effet, le ministre qatari des Affaires étrangères Khalid ben Mohammed al-Attiyah a déclaré que "le gouvernement du Qatar avait tenté une médiation pour la libération des otages japonais avant qu'ils n'aient été tués par l’organisation de l’Etat islamique". Pour rappel, le Qatar avait obtenu la libération du journaliste américain Peter Theo Curtis ainsi que d'autres otages en Syrie.

Le ministre qatari des Affaires étrangères a officiellement inauguré le "Qatar Sports Park" dans la ville de Shirakawa, l'une des régions les plus touchées par le tremblement de terre et les inondations qui avaient frappé le Japon en 2011. Le complexe comprendra un centre sportif, un gymnase et un stade qui serviront de lieu pour les compétitions locales. Le montant des fonds alloué pour ce projet s’élève à près de 9 millions de dollars. Le Qatar Sports Park fait partie des nouveaux grands projets annoncés par le Fonds Amité Qatar (QFF) et ce, dans le but de soutenir les efforts de réhabilitation suite aux calamités qui ont frappé le Japon.

En outre, l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani et le Premier ministre japonais Shinzo Abe ont déclaré que « la stabilité au Moyen-Orient sert de base indispensable pour la paix et la prospérité internationale et s'engagent à coopérer conjointement face à la menace du terrorisme ». Ils ont réitéré leur détermination à contribuer à la paix au Moyen-Orient grâce à l'aide "non militaire". "Nous devons arrêter les extrémistes. Notre détermination à contribuer à la stabilité au Moyen-Orient s’est considérablement renforcée et ce "suite à la récente crise des otages du groupe Etat islamique, a déclaré Shinzo Abe. "En tant que membre responsable de la communauté internationale, le Japon doit s’acquitter de sa responsabilité dans des domaines non militaires en étendant l'aide humanitaire tels que les besoins en nourriture et les soins de santé."

«Nous nous sommes engagés à renforcer nos relations économiques avec le Japon. Le Japon est le premier partenaire d'affaires du Qatar », a déclaré de son côté, cheikh Tamim, en ajoutant que « de nombreuses entreprises japonaises ont joué un grand rôle dans le développement économique du Qatar ». Environ 50 entreprises japonaises opèrent dans l’émirat et plus de 1 000 citoyens japonais y sont installés.  

Les exportations du Qatar vers le Japon sont évaluées à plus de 37 milliards d'euros en 2013, principalement dans le secteur de la pétrochimie. Selon l'Organisation japonaise du commerce extérieur, les exportations du Japon vers le Qatar s'élèvent à plus de 1,3 milliard de dollars, principalement dans le secteur automobile et l'électronique. Ces nombreux accords de coopérations reflètent les relations stables et étroites qu’entretiennent Doha et Tokyo, qui sont profitables aux deux acteurs. L’émirat cherche à construire un maillage de relations économiques et d’alliances avec des États qui, bien que lointains, demeurent des forces motrices de l’agenda international.

Laissez un commentaire