flags funCredit : Doha NewsC’est une mini-révolution en matière de naturalisation qui vient d’avoir lieu dans l’émirat du Qatar. Alors qu’il est au cœur d’une grave crise diplomatique, le pays a décidé de créer un nouveau dispositif qui va permettre à des dizaines de milliers de personnes d’espérer bénéficier d’un statut de résidence plus avantageux.

Décidée en conseil des ministres mercredi 2 août dernier, la mesure a réjoui bon nombre d’étrangers vivant au Qatar depuis de longues années. L’émirat a en effet créé pour les non-nationaux « un statut de résident permanent assorti de certains privilèges pour trois catégories d'étrangers » selon une dépêche de l'agence de presse officielle QNA.

Publié dans Société

des navires de guerre russes croisent dans la mancheCredit : Ouest FranceLe Qatar a signé un nouveau contrat d'armement portant sur l'acquisition de navires de guerre avec l'Italie. Cette commande s'inscrit dans la volonté de renforcer les capacités militaires du pays dans le contexte tendu de la crise du Golfe.

L'accord porte sur la commande de quatre corvettes, un vaisseau amphibie et deux patrouilleurs de guerre. La somme totale en jeu est de 5 milliards d'euros, ce qui en fait l'un des accords en matière de coopération de défense les plus importants signés par Doha ces dernières années.

Publié dans Actualités du Qatar

qatar doha capitale villeCredit : Radio CanadaL'émirat a déposé une plainte auprès de l’OMC contre l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte pour contester l'embargo dont il est victime depuis le 5 juin. Cette procédure s'inscrit dans la contre-attaque que Doha a décidé de mener pour faire valoir ses droits.

L'information a été annoncée lundi 31 juillet par le ministère qatari de l'Économie et du Commerce. Décidé à faire appel aux juridictions onusiennes, le Qatar a saisi l'organe de règlement des différends de l'OMC. En effet, le gouvernement de Doha "accuse les pays assiégeants de violation des lois et conventions fondamentales du commerce des biens et services et des aspects liés au commerce de la propriété intellectuelle".

Publié dans Actualités du Qatar

Le Comite Nationale des Droits de lHomme du Qatar a critique lArabie Saoudite pour politiser le Hajj

C’est un nouvel acte dans la crise qui oppose le Qatar à ses voisins. Alors que la saison du grand pèlerinage arrive à grands pas, Doha accuse les autorités saoudiennes de multiplier les obstacles, rendant impossible l’accomplissement de ce pilier de l’islam par ses citoyens.

Depuis le 5 juin, le blocus drastique qu’infligent l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte se traduit par une rupture totale des relations diplomatiques et par une fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes entre les différents pays. Comme l’ont assuré certains observateurs depuis le début de la crise, cette stratégie vise clairement à asphyxier le Qatar dans l’espoir de le faire plier et de le contraindre à rentrer dans le rang.

Publié dans Société

1951824 41031965 2560 1440Credit : EurosportLe directeur de L'observatoire du Qatar a fait part au site internet "Ulyces.co" de ses réflexions au sujet du probable transfert de la star brésilienne Neymar au PSG. D'après lui, cette arrivée imminente s'inscrit dans un cadre plus large de la "diplomatie sportive" de l'émirat dans la perspective du Mondial 2022.

L'article est à lire à ce lien : http://www.ulyces.co/servan-le-janne/neymar-est-il-un-enjeu-strategique-pour-le-qatar/ 

665003303001 5243348573001 5242716489001 vsCredit : Huffington Post QuébecDans une déclaration publique, le chef du gouvernement israélien a exprimé son vœu de fermer le bureau de la chaîne Al Jazeera à Jérusalem. Ce souhait est motivé par la couverture médiatique que la chaîne qatarie a consacré aux événements survenus ces derniers jours autour du troisième lieu saint de l'Islam.

Il semble qu'il n'y ait pas que les pays du blocus qui exigent la fermeture d'une chaîne dont l'un des principaux "travers" consisterait à exprimer la vérité sur un certain nombre de sujets qui dérangent plusieurs gouvernements de la région.
Publié dans Actualités du Qatar

inUPfoI2 2La chaîne de télévision BDMTV et Le club diplomatique ont organisé jeudi 27 juillet au Sénat un colloque sur l'actuelle tension qui agite la région du Golfe. Intitulé "La crise dans le Golfe persique : enjeux et conséquences sur les libertés", l'évènement a rassemblé un panel de spécialistes et journalistes qui ont tenu à insister sur le respect des libertés fondamentales, en particulier le droit d'informer.

C'est dans la salle "Monnerville" que s'est tenue cette soirée de réflexion autour d'un des sujets les plus brûlants de l'actualité internationale. Deux tables rondes se sont succédées. La première a réuni quatre intervenants : Loic Tribot La SPIERE (délégué général du CEPS, Centre d'Etudes et de Prospective Stratégique), Anne GIUDICELLI (directrice de l'agence Terrorisc), Emmanuel DUPUY (président de l'IPSE Institut Prospective et Sécurité en Europe) ainsi que Nabil Ennasri, directeur de L'observatoire du Qatar.

Publié dans Actualités du Qatar

7787597520 neymar lors de barca psg le 8 mars 2017Credit : RTLDirecteur de L'observatoire du Qatar, Nabil Ennasri est reconnu comme étant l'un des meilleurs spécialistes de ce pays du Golfe. Pour 2022mag.com, le chercheur en géopolitique analyse les conséquences du blocus décidé par les voisins de Doha sur la diplomatie sportive de l'Etat gazier.

Vous relayez que ces derniers jours, plusieurs Etats qui ont mis au ban le Qatar dans ce qu’on appelle « la crise du Golfe » ont fait pression sur la FIFA pour retirer aux Qataris l’organisation de la coupe du monde 2022. De quelle manière ont-ils agi?

Il faut d’abord mentionner que cette démarche de mise au ban s’inscrit dans le cadre plus large de la lutte d’influence qui se joue au sein de la région du Golfe. Déterminés à faire plier le Qatar, les pays du blocus (Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Bahrein et Egypte) ont mobilisé tout un ensemble de leviers pour contraindre Doha à une reddition.

Publié dans Entretien

C7RhwZlX4AAbC5OC’est un livre qui vient de paraître et qui fait des révélations fracassantes. En étayant sa démonstration de nombreuses preuves, l’ouvrage "Marine est au courant de tout..." sorti il y a quelques semaines en librairie, détaille comment les Emirats arabes unis ont approché Marine Le Pen pour lui proposer des financements. Le but de l’opération de séduction ? Faire du Front National, dont Abou Dhabi espérait la victoire aux dernières élections, un allié de poids dans la confrontation qu’il mène contre le Qatar. Focus.

Marine Turchi et Mathias Destal sont deux journalistes qui couvrent l’actualité du Front National (FN) depuis plusieurs années. Leur ouvrage qui vient de sortir en librairie fait partie des contributions qui apportent d'utiles éclairages sur les dysfonctionnements des partis politiques français, en particulier du Front National. On y apprend beaucoup sur l’histoire du mouvement d’extrême-droite, sur ses réseaux patiemment tissés ou les ressorts de la bisbille qui oppose le fondateur du mouvement à sa fille. Avec une précision qui sied aux journalistes d’investigation, l’essai livre l’envers du décor d’un parti qui n’a eu de cesse de vouloir faire le ménage dans la vie politique alors qu’il est au centre d’une nébuleuse d’acteurs, d’intérêts et de convoitises qui n’a rien à envier à ce qui se trame parfois dans les autres partis de gouvernement.

Publié dans Politique

160930072626WSZJCredit : ReutersLe président turc a entamé dimanche 23 juillet une tournée dans plusieurs pays du Golfe dans le but de mettre un terme à la crise qui clive les pays de la région depuis 5 juin.

Annoncé à la mi-juillet, ce déplacement doit permettre au chef d'État turc de rencontrer les principaux protagonistes du conflit. Son séjour débutera par l'Arabie saoudite puis il se rendra au Koweït avant de finir par l'étape du Qatar.

Publié dans Actualités du Qatar