only qatar travailleurs etrangers enfer ouvriers e 2987558 jpg 2609491L'émir du Qatar a approuvé une nouvelle loi, mardi 5 septembre, modifiant certaines dispositions qui imposaient à tous les travailleurs étrangers d’obtenir au préalable l'autorisation de leur employeur pour quitter le territoire. Cette législation, inédite dans la région, a été saluée comme un « grand pas » par l'Organisation internationale du Travail (OIT).

Le ministre du Développement administratif, du Travail et des Affaires sociales, Issa al-Nuaimi, a déclaré dans un communiqué que la modification apportée  à la loi n° 13 de 2018 sur la résidence permettra « à la plupart des travailleurs migrants couverts par le code du Travail de quitter le pays sans visa de sortie. » Le ministre a ajouté que « l'adoption de cette loi est une nouvelle étape dans notre volonté continue de proposer un travail décent à tous les travailleurs migrants et d'assurer leur protection ».

Publié dans Actualités du Qatar
dimanche, 16 septembre 2018 13:27

L'Observatoire du Qatar cité dans L'Equipe

c2ffbLors d'une enquête menée par le journal L'Equipe, le directeur de L'Observatoire du Qatar a apporté son éclairage sur la situation nouvelle des ouvriers née de l'adoption de la loi qui leur permet de ne plus avoir besoin de l'autorisation du patron pour quitter le territoire.

Ses analyses rejoignent  celles de Sharan Burrow, Secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale qui se félicite de cette mesure tout en soulignant que d'autres avancées devront être prises pour faire de l'émirat un authentique modèle pour le Golfe.

479Au cours d'une visite en Allemagne, l'émir du Qatar a annoncé d'importants investissements. Cette promesse s'inscrit dans un contexte de renforcement de la coopération bilatérale.

Au cours d'une visite à Berlin effectuée vendredi 7 septembre, l'émir du Qatar a annoncé vouloir investir 10 milliards d'euros dans l'économie du pays hôte. En face d'Angela Merkel, le cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani a souligné l'importance stratégique pour son pays de renforcer la coopération avec la première puissance économique européenne.

Publié dans Actualités du Qatar

870x489 043 dpa pa 106592400Après son excellent début de saison, Kylian Mbappé confirme qu'il est un atout majeur pour le club de la capitale. Grand artisan de la victoire de la France face aux Pays-Bas le 9 septembre, le jeune prodige qui brigue le Ballon d'or est devenu un élément central dans la stratégie de promotion internationale du Paris Saint-Germain, vitrine de la diplomatie sportive du Qatar. 

Kylian Mbappé est-il en passe de devenir la nouvelle star du football mondial ? Le digne successeur de Lionel Messi dans le coeur des amateurs du ballon rond? Après une coupe du monde particulièrement réussie avec l’équipe de France, avec un titre de champion à la clé et une distinction de « meilleur jeune » du tournoi, l’attaquant des Bleus est en train de confirmer l’énorme potentiel entrevu depuis ses premiers pas professionnels, en 2016, sous le maillot monégasque. L’excellent début de championnat du nouveau numéro 7 du PSG, quatre buts et une passe décisive en 224 minutes, laisse déjà présager une saison de tous les records pour le joueur qui fêtera ses 20 ans en fin d’année.

Publié dans Sport

merlin 143015073 ece203d5 6b37 4095 a8f6 4f1a841fbf47 jumboLe journal américain New York Times a révélé, vendredi 31 août, une affaire d’espionnage dans laquelle sont impliqués les Emirats arabes unis. Depuis plusieurs années, les dirigeants de cette richissime fédération ont utilisé des logiciels espions du groupe israélien NSO afin d’espionner de hauts responsables d'Etats étrangers. 

Le quotidien américain New York Times a rapporté qu’à l’occasion d’une coûteuse mise à jour de son programme espion nommé Pegasus, de hauts responsables émiriens ont demandé au groupe israélien NSO si leur logiciel était capable d’enregistrer les conversations téléphoniques de plusieurs personnalités. Parmi les personnes visées, l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, Abdullah al-Khamis (un éditeur de presse basé à Londres) ou encore le prince saoudien Miteb ben Abdallah qui a pendant longtemps occupé le poste stratégique de patron de la Garde nationale du royaume wahhabite.

Publié dans Actualités du Qatar

tayyip erdogan with tamim bin hamad al thaniMercredi 15 août, l'émir du Qatar a annoncé vouloir se rendre en Turquie. Cette visite surprise s'inscrit dans le cadre d'une volonté de l'émirat de soutenir l'économie d'un pays bousculé par une grave crise monétaire.

C'est un nouveau signe de la solidité de la relation qui unit Doha à Ankara. En pleine tourmente financière et alors que la monnaie turque subit une grave dégringolade face à l'euro et au dollar, l'émir du Qatar a annoncé vouloir se rendre auprès de son homologue à Ankara.

Publié dans Actualités du Qatar

B9716468930Z.1 20180729084521 000G31BP240O.1 0Le Sunday Times a révélé, dimanche 29 juillet, que le Qatar aurait mené des "opérations noires" pour discréditer les dossiers de candidature de ses rivaux pour l'attribution du Mondial 2022. L'émirat n'a pas tardé à rejeter en bloc ces accusations.

D'après le journal britannique, le comité d’organisation du Qatar aurait payé une agence de relations publiques ainsi que d’anciens agents de la CIA afin de relayer des « fausses informations » concernant ses rivaux lors de la campagne pour l'attribution de la Coupe du monde 2022. A l'époque, Doha était en concurrence avec l'Australie, le Japon, la Corée du sud et les Etats-Unis. Ces méthodes douteuses sont contraires aux règlements de la FIFA qui interdit aux pays candidats de colporter de fausses rumeurs sur d'autres membres dans le but d'avantager un dossier.

Publié dans Actualités du Qatar

emirlondonCredit : ArabianBusinessLes relations entre Londres et Doha sont au beau fixe. La toute récente visite de l’émir du Qatar à Londres a été l’occasion de renforcer la coopération dans différents domaines. Pendant l’entrevue entre la Première ministre britannique, Theresa May et cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, le 24 juillet, un rassemblement contre la venue de l’émir devait se tenir devant le 10 Downing Street. Avant de tomber à l’eau faute de participants, la presse britannique a révélé que ceux-ci devaient être payés pour y prendre part. Précisions.

Le Qatar et le Royaume-Uni entretiennent d’excellentes relations. Chaque année, leurs échanges commerciaux et investissements s’élèvent à environ 5.5 milliards d’euros. La coopération entre les deux pays porte sur le plan militaire mais est aussi prolifique dans les domaines de l’éducation, des sciences et des technologies ou encore sur le terrain sportif et culturel.

Publié dans Actualités du Qatar

imageLe Mondial en Russie vient de se terminer et place désormais à celui du Qatar. Organisé dans quatre ans et présenté par l’émir Tamim comme celui de « tous les Arabes », cette édition aura à relever de lourds défis.

À l’occasion d’une cérémonie organisée dimanche 15 juillet au Kremlin, le chef d’Etat russe Vladimir Poutine a remis un ballon officiel de la Coupe du monde à l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani.

Publié dans Sport

1112704 prodlibe mohammed vi et mohammed bin salman bin abdulaziz al saoud a l elyseeLe journal Libération a publié une tribune sur l'Arabie Saoudite signée par trois personnalités dont le directeur de L'Observatoire du Qatar. Ils y dénoncent le manque de clairvoyance de certaines élites françaises sur la prétendue "révolution" qu'entreprendrait le nouveau pouvoir saoudien à l'heure de l'effroyable guerre au Yémen et du durcissement autoritaire à l'oeuvre au sein de la monarchie notamment vis-à-vis des militantes féministes. Cette contribution paraît au lendemain de la réunion en trompe l'oeil tenue à Paris et voulue par l'Elysée et Riyad sur la situation humanitaire au Yémen. 

Extrait de la tribune : "Sur le plan régional enfin, est-il utile de rappeler que le régime joue un rôle moteur dans la déstabilisation d’une grande partie du Moyen-Orient ? Le soutien aux groupes islamistes en Syrie commence à se tarir. Mais à Bahreïn, ce sont ses troupes d’occupation qui, depuis sept ans, maintiennent à bout de bras la monarchie sunnite des al-Khalifa qui a failli être renversée par un mouvement populaire exigeant plus de justice sociale. Depuis, la majeure partie de la population de l’archipel vit sous la loi martiale avec arrestations arbitraires, interdiction des partis politiques, blocus total contre les villages «dissidents» et déchéance de nationalité au quotidien… Au Yémen, guerre voulue et déclenchée par MBS alors qu’il était ministre de la Défense, le massacre se poursuit en silence et le pays, après une épidémie de choléra, est menacé par la famine. La situation ne fait aujourd’hui qu’empirer avec l’assaut violent ordonné il y a quelques jours par les troupes saoudiennes et émiriennes sur le port d’al-Hodeida par lequel arrive la majeure partie des importations et de l’aide internationale."

Pour lire l'intégralité de la tribune, c'est à ce lien : http://www.liberation.fr/debats/2018/06/28/arabie-saoudite-une-dictature-acceptable_1662569 

Publié dans Actualités du Qatar
Page 2 sur 63