Capture decran 2018 12 06 a 11.25.22

Nabil Ennasri interviendra à la rencontre internationale organisée le 6 décembre au siège de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Sa table ronde aura en partie pour thème : "La francophonie dans les pays du Golfe".

Ce colloque international est organisé par le CEPS (Centre d'Etude et de Prospective Stratégique). De nombreux responsables politiques, économiques et médiatiques prendront part à l'évènement qui est parrainé, entre autres, par le magazine Le Courrier de l'Atlas et certains thinks tanks comme l'IPSE. Pour plus d'informations, cliquez à ce lien

Publié dans Conférence et agenda

thiago silva kevin de bruyne manchester city psg champions league 04122016 ynrwvd3spjd61kfz8pvezpylsLa chaîne de télévision RMC Sport a consacré lundi 17 septembre un reportage portant sur la rivalité sportive entre les clubs de Manchester City (propriété des Emirats arabes unis) et du PSG (détenu par le Qatar).

Plusieurs observateurs ont fait part des différents angles de cette compétition au sommet du foot européen, parmi lesquels l'ancien international Ali Benarbia ainsi que le directeur de L'Observatoire du Qatar.

2018 05 28t103338z 419462561 rc15c17d2cb0 rtrmadp 3 saudi arrests politics 0Dimanche 12 août, l'émission "Géopolitique, le débat" était consacrée à l'Arabie Saoudite. Pendant plus de trente minutes, trois intervenants ont pu décortiquer les ressorts de la politique initiée par le royaume wahhabite à l'heure où le prince Mohamed ben Salman s'accapare tous les pouvoirs.

Invités : 

- Hala Kodmani, journaliste à Libération, spécialiste du PO, a publié « Seule dans Raqqa », aux Editions Equateur en 2017
- Marc Lavergne, directeur de recherche au CNRS sur le Moyen-Orient et la Corne de l'Afrique
- Nabil Ennasri, docteur en Sciences politiques, a publié « L’énigme du Qatar » en 2013, aux éditions de l’IRIS.

Publié dans Actualités du Qatar

1112704 prodlibe mohammed vi et mohammed bin salman bin abdulaziz al saoud a l elyseeLe journal Libération a publié une tribune sur l'Arabie Saoudite signée par trois personnalités dont le directeur de L'Observatoire du Qatar. Ils y dénoncent le manque de clairvoyance de certaines élites françaises sur la prétendue "révolution" qu'entreprendrait le nouveau pouvoir saoudien à l'heure de l'effroyable guerre au Yémen et du durcissement autoritaire à l'oeuvre au sein de la monarchie notamment vis-à-vis des militantes féministes. Cette contribution paraît au lendemain de la réunion en trompe l'oeil tenue à Paris et voulue par l'Elysée et Riyad sur la situation humanitaire au Yémen. 

Extrait de la tribune : "Sur le plan régional enfin, est-il utile de rappeler que le régime joue un rôle moteur dans la déstabilisation d’une grande partie du Moyen-Orient ? Le soutien aux groupes islamistes en Syrie commence à se tarir. Mais à Bahreïn, ce sont ses troupes d’occupation qui, depuis sept ans, maintiennent à bout de bras la monarchie sunnite des al-Khalifa qui a failli être renversée par un mouvement populaire exigeant plus de justice sociale. Depuis, la majeure partie de la population de l’archipel vit sous la loi martiale avec arrestations arbitraires, interdiction des partis politiques, blocus total contre les villages «dissidents» et déchéance de nationalité au quotidien… Au Yémen, guerre voulue et déclenchée par MBS alors qu’il était ministre de la Défense, le massacre se poursuit en silence et le pays, après une épidémie de choléra, est menacé par la famine. La situation ne fait aujourd’hui qu’empirer avec l’assaut violent ordonné il y a quelques jours par les troupes saoudiennes et émiriennes sur le port d’al-Hodeida par lequel arrive la majeure partie des importations et de l’aide internationale."

Pour lire l'intégralité de la tribune, c'est à ce lien : http://www.liberation.fr/debats/2018/06/28/arabie-saoudite-une-dictature-acceptable_1662569 

Publié dans Actualités du Qatar

624Le directeur de L'Observatoire du Qatar est intervenu mardi 2 janvier à la radio suisse RTS en compagnie de Jean-Marc Rickli, spécialiste des pays du Golfe. Ce débat portait sur le bilan de l'année 2017 dans la région du Golfe marquée par le blocus du Qatar.

Voici le lien pour le réécouter :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/une-annee-2017-a-oublier-pour-le-qatar?id=9201853&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da 

Publié dans Actualités du Qatar

FB IMG 1511808280907La crise dans le Golfe va entrer dans son sixième mois. Pour décrypter les ressorts de cette situation et en saisir les enjeux, la section Sciences Po de l'association EMA (Etudiants pour le monde arabe) propose une conférence intitulée "Qatar : un bras de fer entre puissances régionales?" avec deux intervenants reconnus comme étant parmi les meilleurs spécialistes en France de la question.

La conférence qui débutera à 19h 15 sera ponctuée des interventions de :

Publié dans Actualités du Qatar

640 gettyimages 699422022Credit : GuettyL'émission "Le nouveau rendez-vous" de la radio France Inter a consacré son édition du 23 novembre au thème : "Les monarchies du Golfe ont-elles vraiment acheté la France?". Dirigée par Laurent Goumarre, l'émission a permis d'apporter des éclairages sur l'actualité de la crise du Golfe qui continue de cliver la région.  

Quatre spécialistes étaient sur le plateau :

Publié dans Actualités du Qatar
dimanche, 15 octobre 2017 10:42

Citation dans le site Libanews

tribune libre doha qatarLe directeur de L'Observatoire a fait part de ses réflexions sur la stratégie de diversification économique du Qatar pour le site Libanews. Extraits : 

La brouille diplomatique entre Riyad et Doha a forcé cette dernière à adopter des mesures conjoncturelles pour maintenir l’économie qatarie à flot, qui s’ajoutent à une restructuration plus en profondeur du secteur, dont la « Vision 2030 » est un élément-clé. (...)

12235440 590180851157444 519982442 oLe directeur de L'observatoire du Qatar a accordé un entretien avec le site "Les clés du Moyen-Orient". Il revient dans le détail sur la manière dont le Qatar s'est adapté à la crise du Golfe. L'entretien est à lire ci-dessous.

Nabil Ennasri travaille sur le Qatar depuis près d’une quinzaine d’années. Licencié en Arabe moderne de l’Université de Provence et diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, il finit actuellement une thèse de doctorat sur la politique étrangère de ce pays. Auteur de l’essai géopolitique intitulé "L’énigme du Qatar" (ed. IRIS) et d’un ouvrage de présentation de l’émirat titré "Qatar" (ed. De Boeck), il suit de près l’actualité de ce pays depuis 2004, année où il s’y rend pour la première fois dans le cadre d’un stage de langue. Directeur de L’Observatoire du Qatar qu’il a fondé en 2013, il intervient régulièrement dans les médias sur des questions portant sur la géopolitique du monde arabe.

Publié dans Entretien

qatarbashingLe site du magazine Jeune Afrique a consacré un article sur la possible désescalade dans la crise qui oppose le Qatar à ses voisins. La politologue Fatiha Dazi-Héni et le chercheur Nabil Ennasri ont apporté leur éclairage sur le sujet.

Dans les rues de Doha, de nombreuses voitures arborent sur leur vitre arrière un portrait de l’émir qatari, Cheikh Tamim Ibn Hamad Al Thani, malgré la flambée des prix due aux sanctions économiques et à la fermeture des frontières avec l’Arabie saoudite décidée par Riyad et les Émirats arabes unis, soutenus par l’Égypte. C’est l’un des effets inattendus de ce « blocus » imposé depuis le 5 juin au petit émirat gazier, sous prétexte qu’il soutiendrait le terrorisme et se rapprocherait de l’Iran. « Le Qatar a eu tendance à susciter une sorte d’union sacrée derrière l’émir », remarque Nabil Ennasri (auteur de L’Énigme du Qatar, Armand Colin-Iris, 2013).

Page 1 sur 4