garanagoCredit : The Peninsula « Garangao » est une fête traditionnelle destinée aux enfants qui se déroule juste après la rupture du jeûne du 14e jour du mois du Ramadan. Les festivités sont célébrées dans de nombreux pays de la région où, à l’instar d’Halloween, les enfants font du porte à porte toute la soirée pour se voir offrir friandises et cadeaux.

Connue sous différentes appellations comme "Garanga’o", "Garanga’ou" ou encore "Qarnakosh", cette fête populaire est célébrée depuis plusieurs générations dans les pays du Golfe mais aussi en Irak et dans la région d’Al-Ahwaz dans le sud de l’Iran. Selon plusieurs sources, son origine remonterait aussi loin que la période abbasside.

Capture decran 2018 06 08 a 12.10.55

On Friday 1 June, the NGO “AIDL” (International Alliance for Defense of Rights and Freedoms) organized a conference with the theme “The Island of Socotra : between strategic importance, violation of international law and regional interests”. The event took place at the City Hall of the 2d Arrondissement of Paris.

Several experts, journalists and lawyers attended to denounce the aggressive policy of the United Arab Emirates.

IMG 20180531 WA0047Un an après l'éclatement de la crise autour du Qatar, une conférence-débat se tiendra au club de la presse européenne de Bruxelles. En présence de plusieurs spécialistes, l'évènement fera le point sur la situation dans la région du Golfe.
 
Présentation de la conférence-débat : "Un an après le début de la crise dans le Golfe : quel bilan pour la région et quelles perspectives de sortie de crise?"
 
La dernière en date des “crises du Golfe” est née de l’embargo imposé le 5 juin 2017  à l’émirat du Qatar par plusieurs de ses voisins. Elle va bientôt entrer dans sa deuxième année. Alors que nombre de défis régionaux, du bellicisme israélien à la poussée hégémonique de l’Iran, devraient les pousser à la cohésion, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et le Bahreïn, suivis par l’Egypte, se sont efforcés, sans beaucoup de succès, de crédibiliser contre leur ancien partenaire qatari des accusations de “soutien au terrorisme”.

ooredoo 5GCredit : WebsiteOoredoo, la première société qatarie de télécommunication, a lancé le 14 mai une nouvelle couverture 5G. Le Qatar devient ainsi le premier pays au monde à proposer ce réseau de dernière génération.

Ooredoo a publié le 14 mai dernier un communiqué sur le lancement de cette nouvelle technologie que beaucoup d'utilisateurs attendaient. L'opérateur devient ainsi le premier au monde à disposer de la 5G avec des équipements adaptés aux clients professionnels. Ceci permettra un très haut débit d’internet non seulement au Qatar mais aussi dans les zones où l’entreprise est active, soit une dizaine de pays au total. Ce débit atteint les 1.7 Gb par minute.

qatarproductsCredit : CNN.comLe ministère qatari de l’Economie a ordonné, dimanche 27 mai, le retrait sur l'ensemble du territoire de tous les produits provenant des pays du blocus. Les Etats du Quartet avaient soumis l'émirat à un embargo commercial il y a près d’un an.

Cette mesure qui vise les marchandises en provenance d'Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Bahreïn et d'Egypte est plutôt symbolique puisqu’après près d'une année de blocus, il ne restait plus beaucoup de ces produits dans les magasins de l'émirat. Malgré l’embargo commercial, les marchandises saoudiennes et émiraties continueraient à arriver au Qatar via les ports du Koweït et d'Oman, deux pays qui se sont transformés en véritable "point relais" entre Doha et ses rivaux.

MLP EGYPTEMardi 22 mai, Marine Le Pen a déroulé le tapis rouge à un obscur député égyptien. Derrière la volonté de dénoncer « l’islamisme radical », la main d’Abou Dhabi dont l’alliance avec le FN s’accélère.

Il s’appelle Abderrahim Ali et il commence à faire parler de lui dans les élites parisiennes. Mais si beaucoup restent méfiants et distants envers un homme dont la fidélité au régime putschiste du Caire ne fait aucun doute, sa présence mardi 22 mai dans un salon de l’Assemblée nationale reflète au grand jour la tentative des Emirats arabes unis d’en faire un agent d’influence auprès de l’opinion française. Quitte parfois à nouer des alliances plus que douteuses.

Page 3 sur 74