1037544 le procureur general du qatar ali ben fetais al marri lors d une conference de presse le 9 juillet 2Credit : LiberationLe Qatar a annoncé dimanche 9 juillet la mise en place d’une commission afin d'exiger de ses voisins des compensations suite au blocus dont il est victime depuis le 5 juin dernier. Les sommes réclamées pourraient potentiellement dépasser le milliard de dollars.

Cette annonce a été faite par le procureur général du Qatar lors d’une conférence de presse organisée devant la presse internationale à Doha. Ali ben Fetais al-Marri a fait état du lancement d'une "Commission des demandes d'indemnisations" chargée de lister les cas de personnes, institutions ou entreprises qui ont injustement été lésées par l'embargo décidé par l'Arabie saoudite, le Bahreïn et les Emirats arabes unis.

Publié dans Actualités du Qatar

8e07e06d 0b62 441f 93bf ceb02c819c19"Nous avons suffisamment de preuves pour les accuser". C'est par ce propos que le procureur général du Qatar, Ali ben Fetais al-Marri a accusé les pays voisins d'être impliqués dans l'attaque informatique qui avait visé fin mai l'agence de presse officielle du pays.

Sa déclaration est tombée mardi 20 juin lors d'une conférence de presse convoquée pour faire un état de l'avancement judiciaire de l'affaire du "hackage de QNA (Qatar New Agency)". Pour le procureur général de l'émirat, il ne fait guère de doute que ce sont des « pays voisins » qui sont à l'origine du piratage. « Nous avons des preuves montrant que des iPhones dans les pays qui nous ont imposé un blocus ont été utilisés dans ce piratage », a-t-il ajouté. Dans l'esprit de M. al-Marri, les pays voisins désignent l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahrein, ceux là mêmes qui sont à l'origine de l'embargo.

Publié dans Actualités du Qatar