624L'indignation internationale autour du meurtre de Jamal Khashoggi met à mal le leadership de l'Arabie Saoudite. Cet affaiblissement saoudien pourrait permettre au Qatar de réintégrer sa place dans la région du Golfe.
 
Dans ce sujet diffusé par la radio suisse RTS, le directeur de L'Observatoire du Qatar donne son analyse sur la réintégration potentielle du Qatar dans le jeu intra-Golfe à la faveur de l'affaire Khashoggi.
 

Dsb7KlDWoAAR3vIL'Institut du monde arabe (IMA) organise jeudi 22 novembre une conférence-débat sur la géopolitique de la Péninsule arabique. S'inscrivant dans le cadre des Jeudis de l'IMA, cet évènement, qui a lieu à un moment particulièrement crucial de cette région, donnera l'occasion à trois spécialistes du Golfe d'intervenir, dont le directeur de L'Observatoire du Qatar.

À l’heure où la Péninsule arabique est éprouvée par de graves tensions, certains États sont à la croisée des chemins entre ouverture sociétale, durcissement autoritaire et diversification économique. Pour tenter de comprendre les ressorts de ces mutations, cette soirée de réflexion réunit d’éminents spécialistes.

Publié dans Conférence et agenda

89860260 263f 4562 a22e c2dba97313b6Les autorités saoudiennes ont arrêté un citoyen qatari, Nawaf Talal al-Rasheed, a annoncé le Comité national des droits de l'Homme (NHRC) du Qatar dans un communiqué publié dimanche 13 mai. Il s’agit du deuxième citoyen qatari arrêté par Riyad en moins d’un mois.

Isolé par ses voisins depuis bientôt un an, car accusé de financer le terrorisme, le Qatar fait face à un véritable blocus terrestre, maritime et aérien. L’arrestation d’un deuxième citoyen qatari risque encore de faire monter la tension d’un cran à l’approche du mois de Ramadan.

Publié dans Actualités du Qatar

Secretary Kerry Sits With His Fellow Foreign Ministers From the Gulf Cooperation Council Amid a Series of Meetings in Manama 26267411576 561x321 cLa crise qui secoue la région du Golfe persique entre dans son sixième mois. Alors qu’il y a encore quelques semaines, rien ne permettait d’espérer une amélioration de la situation, l’actualité brûlante du Moyen-Orient qui contraint les différents acteurs à revoir leurs priorités peut potentiellement ouvrir la voie à une détente.

Il est des dates et des événements qui entrent dans l’histoire sous le coup du hasard et le sommet annuel du Conseil de Coopération du Golfe qui s'est tenu mardi 5 décembre dans la capitale du Koweït en fait certainement partie. Alors qu’il a failli ne jamais avoir lieu, son maintien et son inauguration qui se déroule symboliquement le jour où la crise entre dans son sixième mois en fait un moment particulier pour l’histoire de la Péninsule arabique. Rarement en effet, un sommet du CCG n’aura été aussi attendu et rarement aussi, le Golfe n'aura été à ce point au bord de la rupture.

Publié dans Politique

4Le chef d'Etat turc est attendu du 13 au 15 novembre dans la région du Golfe où il devra se rendre respectivement au Koweït puis au Qatar. Cette tournée s'inscrit dans une dynamique de renforcement de la présence turque dans l'équation stratégique du Moyen-Orient.

Il s'était déjà rendu au cours de l'été en Arabie Saoudite et au Qatar et le voilà qui se déplace une seconde fois dans la région. Même si l'objectif véritable de cette tournée n'a pas été divulgué, plusieurs observateurs pointent du doigt la volonté turque de renforcer le nouvel axe stratégique en formation qui joindrait Ankara, Téhéran et Doha. Ce dernier ferait face à l'autre diagonale qui est en pleine gestation et qui fait le lien entre les Emirats arabes unis, l'Arabie Saoudite, l'Egypte et Israël.

Publié dans Actualités du Qatar

Trump US Kuwait 26202.jpg a8fa6 c0 200 4777 2985 s885x516Credit : Washington TimesL'émir du Koweït a débuté une visite officielle aux États-Unis jeudi 7 septembre. Ce déplacement qui s'inscrivait dans le cadre d'un renforcement des relations bilatérales fut l’occasion pour le monarque de tenir des propos qui esquissent un basculement de la position de l’émirat dans la crise qui secoue la région du Golfe depuis plus de trois mois.

Le conflit qui oppose le Qatar à ses voisins est en passe de dépasser les 100 jours et tout porte à croire qu’il risque de s’installer dans la durée. Du côté des pays du blocus, la sensation d’avoir perdu la bataille de l’image et de faire face à une résistance aussi coriace qu’inattendue n’a fait qu'enflammer les esprits. Preuve de cette tension, une récente chanson où de grands noms de la scène musicale saoudienne et irakienne est devenue virale du fait des menaces à l’encontre du Qatar qu’elle contenait.

Publié dans Politique

0b4137ae5042315fa7ccb7891eb62ba1 ddba4Credit : AmbafranceLe chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian effectue du 14 au 16 juillet une tournée dans le Golfe. Ce déplacement le fera visiter le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis ainsi que l'Arabie saoudite.

Cette visite est la première d'un ministre français dans la région depuis le début de la crise qui a commencé le 5 juin dernier. Dans la déclaration présentant cette mission, le Quai d'Orsay souhaite que le ministre "recueille les vues de ces pays et apporte la contribution de la France à la médiation engagée par le Koweït" qui reçoit le "plein soutien" du gouvernement français.

Publié dans Actualités du Qatar

topelementCredit : TdgLe ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson a appelé samedi 8 juillet les pays du Golfe à lever l'embargo imposé au Qatar. S'exprimant aux cotés de son homologue koweitien, il a tenu à minimiser le risque d'une confrontation militaire.

Publié dans Actualités du Qatar

170627123132 01 tillerson al thani file exlarge 169Alors que la crise s'installe dans sa troisième semaine, les Etats-Unis s'activent pour trouver une issue. A cinq jours de la fin de l'ultimatum fixé par les auteurs du blocus, le Qatar semble ne pas devoir s’incliner.

Mardi 27 juin, le chef de la diplomatie américaine a appelé les différents acteurs de la crise du Golfe à rester « ouverts à la négociation ». Cette déclaration arrive alors que Rex Tillerson s’est entretenu successivement avec ses homologues saoudien et qatari sans que ces rencontres ne donnent lieu à des avancées majeures.

Publié dans Politique

0506 qatar arabie saouditeCredit : euronewsLa crise entre le Qatar et plusieurs pays arabes qui a débuté lundi 5 juin 2017 n’est pas prête de s’éteindre. Etant donné la complexité de la situation, L’observatoire du Qatar vous propose cet article qui permet, en répondant à cinq questions, de comprendre les véritables tenants et aboutissants d’une affaire qui va durablement recomposer l’équation stratégique de la région.

Où en est-on aujourd’hui dans la crise entre le Qatar et ses voisins ?

La situation est très volatile et elle évolue de jour en jour et même d’heure en heure. Mais aujourd’hui, mercredi 7 juin 2017 à midi, voilà ce que l’on peut dire.

Publié dans Politique
Page 1 sur 2