akrambelkaidAkram BelkaidEntretien avec Akram Belkaid, journaliste et écrivain algérien.
 
 
1/ Vous avez publié en octobre dernier une analyse fouillée sur les "dessous du Qatar-Bashing" en mentionnant que c'est une "campagne orchestrée par les Emirats arabes unis et Israël". Depuis, les relations entre le Qatar et ses voisins (notamment l'Arabie Saoudite) se sont notoirement améliorées. Pensez-vous donc que cette campagne est encore d'actualité et que les Emirats soient toujours derrière?
 
Il faut commencer par rendre à César ce qui appartient à César. C'est d'abord la presse américaine, et notamment le New York Times, qui a mis en exergue les mécanismes cachés du "Qatar-Bashing".
Publié dans Trois questions à
BDSlogoLogo BDS Credit : WebsiteDans son éditorial du 18 juin, Bernard Henri-Lévy a mené une charge violente sur la campagne BDS (Boycott Désinvestissement, Sanctions). Celle-ci vise à impulser une dynamique mondiale de boycott d’Israël tant que cet Etat ne respecte pas le droit international. Selon, l’écrivain, l’essentiel de cette campagne serait financé par le Qatar et l’Arabie saoudite.
 
Publié sur son traditionnel « Bloc-Notes » sur le site du Point, le texte ne va pas par quatre chemins. Reprenant les derniers développements sur le dossier palestinien, de la décision du PDG d’Orange à la tentative palestinienne d’exclure Israël de la FIFA en passant par le succès grandissant de BDS au Royaume-Uni, BHL a exprimé tout le mal qu’il pensait de cet élan qui vise à "discriminer, délégitimer et diaboliser Israël".
Publié dans Actualités du Qatar

OCIlogoLogo OCI Credit : WebsiteL'Organisation de la coopération islamique (OCI) se dit "inquiétée" des "campagnes tendancieuses des médias occidentaux ciblant" le Qatar et a réaffirmé son "soutien total au droit" de l'émirat d'organiser la Coupe du monde 2022, selon un communiqué publié jeudi 18 juin.

L’Organisation de la Coopération islamique, l’instance internationale musulmane la plus importante au monde a dénoncé "une campagne tendancieuse des médias occidentaux" qui vise un pays membre de l'organisation. L'organisation internationale qui regroupe 57 pays et dont le siège se trouve à Djeddah en Arabie Saoudite a exprimé son soutien à l’émirat dans un contexte tendu où le Qatar est la cible de pressions grandissantes pour que la FIFA lui retire le Mondial.

Publié dans Sport

qatarpalestineDrapeaux Qatar-Palestine. Credit: Crossed flag pins

L'Autorité palestiniennepar la voix de son premier ministre Rami Abdallah, a annoncé mercredi qu'elle avait reçu un prêt sans intérêt d'un montant de 100 millions de dollars du fonds qatari pour le développement (QDF). Ce prêt entre dans le cadre des efforts de la diplomatie qatarie de soutenir la cause palestinienne.

Cette enveloppe a pour but d’aider l’Autorité palestinienne à payer les salaires des fonctionnaires et d'atténuer la crise économique consécutive à la décision des autorités israéliennes de bloquer le versement des recettes fiscales en représailles à la demande palestinienne d'adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye. Le Président Mahmoud Abbas, qui est en visite à Doha depuis mardi, a remercié l’émir Tamim pour son soutien à la cause palestinienne.  

Publié dans Actualités du Qatar

dohaapartheidCredit: KhartoonCette semaine, des activistes lancent au Qatar la semaine de lutte contre l’Apartheid israélien. L’évènement qui s’étale du 22 au 28 mars est ponctué de conférences, de diffusion de films et d’expositions afin de sensibiliser le public à la cause palestinienne.

C’est la troisième fois que cette initiative a lieu dans la capitale qatarie. Lancée par le mouvement international de solidarité avec la Palestine, « The Israeli Apartheid Week » est une semaine d’actions destinée à populariser la cause palestinienne auprès de la société civile mondiale. L’un des moteurs de cette démarche est le soutien à la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction) lancée en 2005 par des dizaines d’associations palestiniennes. Celle-ci, soutenue par des militants anticolonialistes israéliens, réclame un boycott total de l’Etat d’Israël tant que ce dernier ne respecte pas le droit international. A Doha, les organisateurs ont prévu des débats à l’Université du Qatar et des diffusions de films au sein du village culturel Katara.

Publié dans Société

Le nageur israélien du 200 mètres papillon, Guy Marcos Barnea, est au centre d'un début de polémique. Participant aux championnats du monde de natation en petit bassin organisés à Doha du 3 au 7 décembre, il a été montré devant un drapeau israélien sans étoile.

Le nageur a remporté ce dimanche une médaille aux 200 mètres papillon. Comme il est d'usage, la télévision qatarie a fait un gros plan sur lui à la fin de la course. Le nom du sportif a été inscrit avec la mention "ISR" pour mentionner sa nationalité israélienne. Mais le drapeau de l’État hébreu a été ponctionné de l'étoile de David. Seules les deux bandes bleues sur fond blanc sont apparues à l'écran.

Ce n'est pas la première fois que ce genre de procédé est appliqué au Qatar. L'an dernier, une intense polémique avait agité les réseaux sociaux du pays et provoqué un mini-scandale dans l'émirat. C'était aussi lors d'une compétition internationale de natation avec la présence de sportifs israéliens. Furieux de la présence d'un drapeau israélien dans leur pays, des citoyens qataris avaient exigé son retrait. Face à la polémique, les autorités avaient obtempéré en évitant de faire apparaître la bannière israélienne pendant les épreuves.

Publié dans Actualités du Qatar

Tamim Riua--yadPhoto / LibérationPourquoi les Emirats arabes unis ont classé l’UOIF, Le secours islamique, La ligue des Musulmans de Belgique, l’Union mondiale des Oulémas et bien d’autres structures dans la liste des organisations "terroristes "? 

La question a en effet de quoi surprendre. Si on comprend l’intégration des Talibans, de l’Etat islamique ou de Boko Haram dans cette liste, qu’est-ce que vient faire des organisations qui ont pignon sur rue en Occident?

Publié dans Politique

La communauté internationale s’est engagée, dimanche 12 octobre, au Caire à verser une aide s’élevant à 5,4 milliards de dollars à la bande de Gaza dévastée après une offensive israélienne de 50 jours l’été dernier.

Le Qatar s’est particulièrement distingué en promettant une aide d’un milliard de dollars, qui est de loin la plus importante contribution annoncée lors de la Conférence internationale pour la reconstruction de Gaza au cours de laquelle plus de cinquante pays et organisations internationales étaient représentés. Les Etats-Unis ont promis une « aide immédiate » de 212 millions de dollars, le Koweït et les Emirats arabes unis ont quant à eux promis de verser un montant de 200 millions de dollars chacun.

Publié dans Actualités du Qatar

10540791 741606822563329 7787590111146871665 nSheikh Tamim bin Hamad bin Khalifa Al-Thani / Crédit : EPAUn cessez-le-feu « illimité » vient d’être signé à Gaza. Après cinquante jours de bombardements, les armes se sont tues après un épisode particulièrement sanglant du côté palestinien. Salué par toutes les factions palestiniennes comme une « victoire », cet accord a été paraphé grâce aux efforts diplomatiques de deux Etats qui ont joué un rôle central dans les tractations de ces dernières semaines : l’Egypte et le Qatar.

Publié dans Politique

khalid-attiyah.jpg-771x514Khalid bin Mohammad Al Attiyah - Crédit photo Marc Müller /WikimediaLa tension est au plus haut entre Tel Aviv et Doha. Depuis quelques semaines, l’Etat hébreu mène une offensive diplomatique destinée à dénigrer l’image du Qatar en présentant l’émirat comme un « soutien au terrorisme ».

Le journal arabophone qatari « Al Sharq » en a fait sa Une mardi 19 août : « Une campagne venant d’Israël lancée pour dénigrer l’image du Qatar ».

Publié dans Politique
Page 3 sur 4