SAMY BEN ABDALLAHCredit : TSA

Dans un entretien à la chaîne de télévision privée El Nahar diffusé le 12 juillet, l’ambassadeur d’Arabie Saoudite à Alger, Sami ben Abdallah Salah, a violemment pris à parti le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) palestinien. Le qualifiant "d'organisation terroriste" qui met en place "des complots à partir des hôtels 5 étoiles au Qatar", les déclarations du diplomate ont suscité une vague d'indignation dans le pays.

L'Algérie est un des pays arabes qui s'est très tôt opposé à la vague de normalisation des relations avec Israël entamée en 1978 avec l'accord de paix entre Tel Aviv et Le Caire. Membre du "front du refus", le pays a maintenu cette politique de non reconnaissance de l'Etat hébreu qui fait, entre autres conséquences, que tous les ressortissants algériens sont interdits d'entrer en Israël et dans les territoires palestiniens. Cette politique a fait du peuple algérien un peuple qui a constamment soutenu le droit légitime pour le peuple palestinien de se défendre, fût-il par la lutte armée.

Publié dans Actualités du Qatar

0506 qatar arabie saouditeCredit : euronewsLa crise entre le Qatar et plusieurs pays arabes qui a débuté lundi 5 juin 2017 n’est pas prête de s’éteindre. Etant donné la complexité de la situation, L’observatoire du Qatar vous propose cet article qui permet, en répondant à cinq questions, de comprendre les véritables tenants et aboutissants d’une affaire qui va durablement recomposer l’équation stratégique de la région.

Où en est-on aujourd’hui dans la crise entre le Qatar et ses voisins ?

La situation est très volatile et elle évolue de jour en jour et même d’heure en heure. Mais aujourd’hui, mercredi 7 juin 2017 à midi, voilà ce que l’on peut dire.

Publié dans Politique

qatarpalestineCredit : crossed-flag-pins Ismaïl Haniyeh, vice-président du Mouvement de la résistance islamique palestinien (Hamas), a participé le 11 février à une cérémonie officielle visant à inaugurer un projet de logement financé par le Qatar dans la ville de Khan Younes, dans le sud de la Bande de Gaza. 

Selon plusieurs quotidiens palestiniens, Ismaïl Haniyeh a annoncé que l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani offrira une somme de 100 millions de dollars supplémentaires à la réhabilitation des logements dans la Bande de Gaza. Sur ce montant, 25 millions de dollars seront destinés à la construction d’un hôpital à Rafah et 10 millions de dollars seront alloués à l’édification d’un centre dédié aux personnes handicapées à Gaza City.

Publié dans Actualités du Qatar

emirhaniyehCredit : English-AwsatL'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani a octroyé une aide d'urgence d’un montant de 43,8 millions de rials (11 millions d’euros) afin de résoudre les problèmes d’électricité dans la bande de Gaza.

L’agence de presse qatarie Qatar News Agency (QNA) a annoncé, dimanche 15 janvier, dans un communiqué que le gouvernement verserait un montant mensuel de 14,6 millions de rials (3,8 millions d’euros) durant trois mois pour remédier aux coupures récurrentes d'électricité qui rendent la vie de plus en plus difficile dans la bande de Gaza.

Publié dans Actualités du Qatar

ismailhaniyeh2Credit : Al JazeeraIsmaïl Haniyeh, chef du Hamas à Gaza est en visite à Doha. Ayant quitté l'Arabie saoudite après avoir effectué le pèlerinage, Haniyeh a rencontré plusieurs hauts responsables du mouvement qui se sont établis au Qatar ces dernières années.

Cette rencontre s'inscrit dans le renforcement des relations diplomatiques du mouvement palestinien. Longtemps mal vu par les autorités saoudiennes car issu des Frères musulmans, le Hamas semble disposer d'une meilleure écoute à Riyad. Cette amélioration fait suite à l'arrivée au pouvoir du roi Salman ben Abdel Aziz en février 2015. Ce dernier a engagé un revirement stratégique de la diplomatie du royaume dans le sens d'un renforcement d'un front sunnite englobant la Turquie, le Qatar et le Hamas.

Publié dans Actualités du Qatar

Aljazeera logo English 1024x768Credit : Website L’influent intellectuel israélien Mordechai Kedar a demandé au gouvernement de Benyamin Netanyahou la fermeture de la chaine Al Jazeera suite à ses postions jugés « hostiles » à la politique du pays.

Le directeur du Centre de recherche du Moyen-Orient et de l’Islam à l'Université Bar Ilan à Tel Aviv, Mordechai Kedar, a publié un article sur le site de la chaîne 4 où il appelle le gouvernement israélien à « se positionner clairement par rapport à Al Jazeera ». 

Selon l'auteur, le groupe qatari ferait du « jihad médiatique », ce qui nuirait à la réputation d'Israël et augmenterait le niveau d'hostilité des peuples arabes. Il ajoute que « le temps est venu pour le gouvernement de ne plus laisser les correspondants d'Al Jazeera faire de reportage à l'intérieur de la Knesset » et qu’avec cette pression, la chaîne perdra « une grande partie de ses téléspectateurs » et « sa réputation sera entachée ».  

Publié dans Actualités du Qatar

abbasmechaalCredit : BBC

Dimanche 7 février se sont tenues les premières discussions entre des représentants du Fatah et du Hamas palestinien dans la capitale qatarie. Ces pourparlers ont pour objectif d’examiner les moyens d’appliquer les accords conclus entre les deux principaux mouvements palestiniens.

Des cadres du Fatah et du Hamas se sont rencontrés au Qatar dans le cadre d'un processus destiné à clore une crise politique qui prive le peuple palestinien d'un leadership unifié. Chacune des parties a présenté son texte avec ses exigences.

Publié dans Actualités du Qatar

erdoğandavutCredit : AkhbarturkiyaLes élections législatives turques qui se sont déroulées dimanche 1er novembre 2015 ont tourné au triomphe pour le parti AKP. La formation du Président Recep Tayyip Erdogan est arrivée en tête des suffrages en raflant la moitié des voix. Elle obtient également la majorité au Parlement avec 316 sièges sur 550.

C'est d'ailleurs le score le plus élevé jamais obtenu par le parti musulman-démocrate. Alors que les sondages prédisaient une élection serrée, l'AKP a rallié plus de 23 millions de bulletins lors d'un scrutin qui a été le théâtre d'une participation record puisque 87% des électeurs se sont déplacés. C'est donc un succès populaire indéniable et une confirmation de la large assise dont le président Recep Tayyip Erdogan et son Premier ministre Ahmet Davutoglu sont crédités auprès de la population. Rarement dans l’histoire des démocraties, un parti a pu régner avec autant d'assurance sur la scène politique nationale comme le fait l'AKP depuis 13 ans en Turquie.

Publié dans Politique

qataregyptturquieCredit : English Ahram

Un tribunal égyptien a décidé le 28 septembre dernier qu'il n’était pas compétent pour juger deux plaintes demandant au gouvernement égyptien de désigner la Turquie et le Qatar comme « États soutenant le terrorisme ».

Le célèbre avocat égyptien Samir Sabri avait déposé deux plaintes où il estimait que « tous les crimes commis sur le sol égyptien ont été soutenus par la Turquie et le Qatar », selon le texte de la plainte. Cet avocat accuse ces deux pays « d'abriter l’organisation internationale des Frères Musulmans et les chefs de la confrérie de même qu’ils accueillent sur leur sol une série de chaînes de télévision qui incitent à assassiner les officiers et à incendier les institutions de l’État égyptien ». Il ajoute que ces deux pays refusent d’extrader ces « terroristes » vers l’Egypte. Samir Sabri avait par ailleurs introduit une série de plaintes judiciaires à l’encontre de membres de l’organisation des Frères musulmans.  

Publié dans Actualités du Qatar

LorientCrédit : AFPDepuis quelques semaines, des rumeurs persistantes relayées par diverses personnalités politiques font état d'un financement supposé du Qatar aux groupes terroristes, en particulier l'Etat islamique. L'observatoire du Qatar vous propose de faire le point sur ces allégations en répondant aux cinq interrogations suivantes : 

1/ Est-ce que le Qatar finance l'organisation de l'Etat islamique (EI)? 

Non, et pour les raisons suivantes : 

 - Le Qatar fait partie de la coalition contre l'organisation de l'Etat islamique (EI). Le pays apporte un soutien logistique via la base américaine qu'il abrite sur son territoire. Cette base d’ « Al Odeid », située au sud de Doha, est le plus grand stock de l'armée américaine à l'étranger. A moins que l'émir soit schizophrénique, il serait donc difficile de croire que le Qatar puisse financer un groupe qu'il combat dans le même temps.

Publié dans Politique
Page 1 sur 2