qatar airwaysCredit : Tripadvisor

Fleuron de l'industrie aéronautique nationale, Qatar Airways envisage d'acquérir des actions de la multinationale American Airlines. Cette annonce arrive au moment où la compagnie fait face à des difficultés inédites dues au blocus aérien décidé il y a plus d'un mois par les pays voisins du Qatar.

Il semblerait que plus l'embargo s'installe dans la durée, plus Qatar Airways souhaite développer son activité. Alors que ses dépenses explosent du fait des longs détours que ses appareils sont contraints d'effectuer pour déjouer l'interdiction de passer par les espaces aériens des pays limitrophes, la direction de la compagnie envisage de prendre une participation dans le capital du géant américain des airs. Selon certaines sources, il s'agirait d'acquérir 10% du capital pour un montant s'élevant à 800 millions de dollars.

Publié dans Actualités du Qatar

Le site "diplomatie.fr" a évoqué les différents scénarios qui pourraient être mis à l'oeuvre pour sortir de la crise du Golfe avec mention des analyses de L'observatoire du Qatar : 

http://www.ladiplomatie.fr/2017/07/03/crise-qatar-arabie-saoudite-france/

al jazeeraCredit : The IndependentLes condamnations réfutant l’idée d’une fermeture brutale d’Al Jazeera se multiplient à travers le monde. Exigée par l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, cette requête s’oppose aux normes internationales et fragilise le droit à l’information au Moyen-Orient.

Mercredi 28 juin, plusieurs institutions ont tenu à s’exprimer pour faire part de leur position sur la volonté de certains pays arabes de fermer Al Jazeera. Bras médiatique du Qatar, la chaîne se trouve au centre d’une polémique internationale depuis que les Etats auteurs du blocus contre le Qatar ont intégré sa fermeture comme l’une des conditions à un retour à la normale.

Publié dans Actualités du Qatar

170627123132 01 tillerson al thani file exlarge 169Alors que la crise s'installe dans sa troisième semaine, les Etats-Unis s'activent pour trouver une issue. A cinq jours de la fin de l'ultimatum fixé par les auteurs du blocus, le Qatar semble ne pas devoir s’incliner.

Mardi 27 juin, le chef de la diplomatie américaine a appelé les différents acteurs de la crise du Golfe à rester « ouverts à la négociation ». Cette déclaration arrive alors que Rex Tillerson s’est entretenu successivement avec ses homologues saoudien et qatari sans que ces rencontres ne donnent lieu à des avancées majeures.

Publié dans Politique

8e07e06d 0b62 441f 93bf ceb02c819c19"Nous avons suffisamment de preuves pour les accuser". C'est par ce propos que le procureur général du Qatar, Ali ben Fetais al-Marri a accusé les pays voisins d'être impliqués dans l'attaque informatique qui avait visé fin mai l'agence de presse officielle du pays.

Sa déclaration est tombée mardi 20 juin lors d'une conférence de presse convoquée pour faire un état de l'avancement judiciaire de l'affaire du "hackage de QNA (Qatar New Agency)". Pour le procureur général de l'émirat, il ne fait guère de doute que ce sont des « pays voisins » qui sont à l'origine du piratage. « Nous avons des preuves montrant que des iPhones dans les pays qui nous ont imposé un blocus ont été utilisés dans ce piratage », a-t-il ajouté. Dans l'esprit de M. al-Marri, les pays voisins désignent l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahrein, ceux là mêmes qui sont à l'origine de l'embargo.

Publié dans Actualités du Qatar

Department of StateDans une allocution prononcée mardi 20 juin, le Département d'Etat a avoué sa "perplexité" face au manque d'explications apportées par l'Arabie saoudite et ses alliés du Golfe pour justifier l'isolement imposé au Qatar. Cette prise de position accentue le fossé entre les institutions américaines qui jouent l'apaisement et souhaitent clore l'épisode houleux du Golfe et Donald Trump qui reste aligné sur les positions de Riyad et Abou Dhabi.

La déclaration a été prononcée par Heather Nauert, porte-parole de la diplomatie américaine, lors d'une intervention devant la presse. "Maintenant que cela fait plus de deux semaines depuis que le blocus a commencé, nous sommes perplexes face au fait que les Etats du Golfe n'aient pas donné au Qataris ni au public de précisions sur leurs accusations visant le Qatar", a ainsi affirmé Mme Nauert. Ajoutant que "plus le temps passe, plus le doute s'épaissit à propos des actions entreprises par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis", les propos de la responsable américaine ont largement été repris et commentés par la presse qatarie qui y voit un soutien implicite à la position de l'émir.

Publié dans Actualités du Qatar

C’est l’une des conséquences immédiates de la crise que vit actuellement la région du Golfe. En signant un méga-contrat d’armement, le Qatar renforce son alliance militaire avec les Etats-Unis et continue à faire de Washington le garant de sa sécurité.

 L’accord porte sur l’achat de 36 appareils de type F-15 qui représente l’un des chasseurs les plus sophistiqués de toute la flotte aérienne de l'US army. Commentant cette acquisition, le ministre de la Défense américain a affirmé qu’elle « va donner au Qatar une technologie de pointe et augmenter la coopération sécuritaire (...) entre les Etats-Unis et le Qatar ».

Publié dans Actualités du Qatar

Sm roi Mohammed VI Sommet Maroc CCG Crédit : aujourdhui.maSilencieux depuis le début de la crise, le Maroc a exprimé dimanche 11 juin une position officielle allant dans le sens d'un dénouement de la crise par le biais de l'échange et du dialogue. 

La position de la monarchie chérifienne était attendue étant donné les relations étroites qu'elle a pu nouer ces dernières années entre les différents protagonistes. Sans s'aligner sur l'une des parties, Rabat a joué la carte de l'apaisement en exhortant les "pays frères du Golfe" à renouer les liens pour éviter de prolonger une crise qui serait préjudiciable à la nation arabe. C'est par un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale que le royaume s'est exprimé.

Publié dans Actualités du Qatar
Page 2 sur 2