Dreano1 860x400Questions à Bernard Dreano, intellectuel, militant des droits civiques et président du Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale, CEDETIM.

1 - La situation à Bahreïn semble s'enliser sept ans après un printemps populaire qui avait suscité beaucoup d'espoir démocratique. Quel est l'état réel des droits de l'homme aujourd'hui dans l'archipel ?

Le régime politique de Bahreïn est celui d’une monarchie absolue, toutefois, entre 2001 et 2010 le pays a connu une période de relative libéralisation, une certaine liberté d’expression, la possibilité de constituer des « associations politiques » (le terme de « parti » étant exclu), un peu d’espace d’activité pour des ONG…

Publié dans Trois questions à

qatarairways2Credit : Website Malgré le blocus imposé par les pays du Quartet il y a plus d’un an, Qatar Airways poursuit son expansion. La compagnie a récemment annoncé qu’elle était désormais le deuxième plus grand groupe de fret au monde. Une croissance impressionnante pour une entreprise qui est passée de la 16e place à la position de numéro deux en seulement huit ans.

La fermeture de la seule frontière terrestre du Qatar avec l'Arabie saoudite a conduit à une forte opération de transport aérien pour protéger l'approvisionnement en marchandises nécessaire aux 2.7 millions d’habitants. Cette situation nouvelle a fait grimper les volumes de fret aérien à des niveaux records.

Publié dans Economie

souqwaqifCredit : TripZilla Eclairages de Nabil Ennasri pour le quotidien "La Croix" où il revient sur la manière dont le Qatar a résisté à la crise qui a éclaté le 5 juin 2017.  

9948a98c 8232 4dff b297 32058e0f2bbbLa journée du lundi 14 mai, durant laquelle des milliers de Palestiniens ont manifesté contre le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, a été marquée par un bilan tragique avec une soixantaine de civils abattus et plus de 2700 blessés. Tandis que le Qatar a immédiatement et fermement condamné l’attaque qu’il a qualifiée de « massacre » d’autres pays du Golfe s’apprêtent à pactiser avec Tel Aviv.
 
Mardi 15 mai, les Gazaouis ont enterré la soixantaine de personnes tuées la veille par l'armée israélienne. Au regard de la violence des événements qualifiés par Amnesty International de « violation abjecte des droits de l'homme »  des manifestations ont été organisées dans plusieurs capitales arabes et européennes. Certains pays dont la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Suisse ont réclamé une enquête indépendante tandis que le Koweït a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU.
Publié dans Actualités du Qatar

441Credit : Al JazeeraSi la crise dans le Golfe semble s'enfoncer sans réelle perspective de solution venant des protagonistes, il se pourrait que le salut vienne des Etats-Unis. Après avoir appelé au téléphone les différents chefs d'Etat de la région, Donald Trump pourrait passer à la vitesse supérieure en convoquant un sommet extraordinaire à Camp David pour sortir de l'impasse.

Mercredi 28 février, le coup de téléphone que Donald Trump a passé à l'émir du Qatar venait clôturer une semaine au cours de laquelle le président américain avait pris soin de contacter personnellement les principaux acteurs de la crise du Golfe. En effet, la veille, le locataire de la Maison Blanche avait eu des entretiens téléphoniques séparés avec les deux hommes forts de la péninsule arabique que sont Mohamed ben Salman (MbS) et Mohamed ben Zayed (MbZ).

Publié dans Politique

52917.HRCredit : L'HumanitéLe célèbre religieux bahreïni et militant des droits Maytham al-Salman est actuellement en visite à Paris. Démocrate convaincu, celui qui fait aussi partie du Comité des Nations Unies pour la prévention du génocide tire la sonnette d’alarme sur la situation dramatique des libertés fondamentales dans son pays.

C’est incontestablement l’un des visages de ce que beaucoup ont appelé « le printemps bahreïni ». Sillonnant les pays européens pour mettre la lumière sur la condition déplorable des prisonniers politiques dont il estime le nombre à plusieurs milliers (dont des centaines de femmes et d’enfants), Maytham al-Salman a donné plusieurs entretiens à la presse internationale ce jeudi 26 octobre à Paris. Animateur du Bahrein Center for Human Rights (BCHR), une organisation membre de la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), l’homme vit en exil en attendant le retour à une certaine stabilité dans une monarchie qui a malheureusement pris ces dernières années un virage autoritaire alarmant.

ministres affaires etrangeres egyptien saoudien bahreinien Emirats Arabes reunissaient mercredi 5 juilletdefinir position Qatar 0 729 486Credit : La CroixDans la nuit de jeudi à vendredi, les quatre pays du blocus ont publié un communiqué maintenant la pression sur le Qatar. Ils envisagent la poursuite de l'embargo en le renforçant de prochaines mesures "politiques, légales et économiques".

Il semble désormais assez évident que le Conseil de coopération du Golfe (CCG) est aujourd'hui à l'agonie.

Publié dans Actualités du Qatar

5148612 3 de5f le prince mohammed ben salman assiste aux 5dbc1919482dcafcb82420743f5b5066Vendredi 23 juin, Riyad, Abou Dhabi, Manama et Le Caire ont adressé via le Koweït une surprenante liste de doléances au Qatar dans le but de mettre fin à la crise. Composé de treize points, le texte qui fait figure de demande de capitulation à l’adresse de Doha risque d’envenimer un climat régional de plus en plus critique.

Dans l’ordre, cette liste exige du Qatar les mesures suivantes :

1) La rupture de toute coopération militaire et sécuritaire avec l’Iran en abaissant le niveau des relations et en fermant la représentation diplomatique de Téhéran à Doha.

Publié dans Politique

Analyse du site du magazine L'Express sur le rôle de la France dans la médiation de la crise du Golfe. Nabil Ennasri, directeur de L'Observatoire du Qatar y apporte des éclairages : 

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/pourquoi-la-france-veut-jouer-les-mediateurs-entre-le-qatar-et-abu-dhabi_1918245.html

5133902 6 26de l emir du qatar le cheikh tamim ben hamad 3b81061e1f0b03ea849cfa34bfd36101Credit : Le MondeJe diffuse ici l’intégralité de ma tribune publiée vendredi 16 juin dans le journal Le Monde au sujet de l’actuelle crise du Golfe.

Dans une tribune au « Monde », le chercheur spécialiste du Qatar Nabil Ennasri analyse pourquoi la diplomatie d’engagement du petit émirat au profit du « printemps » arabe s’oppose à l’hégémonie saoudienne et dessine les contours d’une guerre froide dans le Golfe.

Publié dans Politique
Page 1 sur 2