stadeCredit : L'ExpressC’est l’une des questions qui fait les choux gras d’une partie de la presse occidentale. Alors que pour bon nombre de supporters, festoyer lors d’un Mondial ne peut se faire sans bière qui coule à flots, le Qatar semble vouloir assouplir sa législation tout en mettant en garde contre les abus.

Souvent présenté comme un pays conservateur adepte d’un islam rigoriste, le Qatar a été sous le feu des critiques depuis l’attribution par la FIFA de l’organisation du Mondial de football 2022. Parmi les plus récurrentes, la question du sort des ouvriers employés dans les chantiers, les soupçons de corruption, les interrogations sur le calendrier et même la question de la consommation de boissons enivrantes pendant la compétition.

Publié dans Actualités du Qatar

Qatar alcoolCredit : www.7sur7.be Le Qatar a réitéré sa volonté de ne pas autoriser la vente et la consommation publique d’alcool au cours du Mondial qu’il organisera aux mois de novembre et décembre 2022. Cette décision risque de susciter des remous notamment avec certains sponsors officiels de la FIFA. 

L'alcool sera donc interdit et cette décision rappelée mardi 8 novembre par le Comité d’organisation du tournoi est sans appel. Elle concerne la vente, la commercialisation et la consommation dans les rues et les espaces publics de l’émirat et englobe la totalité de la durée du tournoi. « Il n'y aura pas de consommation d'alcool dans les rues, les parcs et les espaces publics, c'est définitif », a ainsi déclaré Hassan al-Thawadi, le secrétaire général du Comité d'organisation dans un entretien accordé au quotidien qatarien al-Sharq.

Publié dans Sport

Le ministre des Sports du Qatar, Salah ben Ghanem ben Nasser al-Ali a accordé un entretien à l'agence Associated Press qui avait pour but de rassurer sur les aspects pratiques quant à l’organisation du Mondial 2022. Parmi les thèmes traités : l’épineuse question de la consommation d'alcool, l’accueil des supporters homosexuels ainsi que la problématique des ouvriers. Sur cette dernière question sujette à polémiques, il a répondu : « il y a beaucoup à faire et nous savons que nous devons prendre le problème à bras le corps. Mais nous sommes résolument déterminés à résoudre ce problème », en ajoutant : « ces mesures adoptées par le Qatar pourraient conduire à un changement dans tout le Golfe ». Pour ce qui est de l’alcool et des supporters homosexuels, il a assuré que « nous allons respecter toutes les règles et règlements de la FIFA tout en tenant compte de nos traditions. Nous ne voulons pas donner l’impression que nous ne nous soucions pas de nos traditions et de nos valeurs éthiques ».

C'est la première fois qu'un officiel qatari de haut rang s'exprime sur ces sujets controversés de la consommation d'alcool et de l'accueil des supporters homosexuels pour le Mondial 2022. 

Publié dans Actualités du Qatar