Le Qatar prend en charge les frais d'électricité de Gaza

dimanche, 15 janvier 2017 22:49

emirhaniyehCredit : English-AwsatL'émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani a octroyé une aide d'urgence d’un montant de 43,8 millions de rials (11 millions d’euros) afin de résoudre les problèmes d’électricité dans la bande de Gaza.

L’agence de presse qatarie Qatar News Agency (QNA) a annoncé, dimanche 15 janvier, dans un communiqué que le gouvernement verserait un montant mensuel de 14,6 millions de rials (3,8 millions d’euros) durant trois mois pour remédier aux coupures récurrentes d'électricité qui rendent la vie de plus en plus difficile dans la bande de Gaza.

L’émir du Qatar a également souhaité qu’une action internationale soit mise en place pour étudier les problèmes de courant et faire des propositions concrètes pour soulager la population civile le plus rapidement. Il a ajouté que son pays continuera à travailler activement avec l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas et les parties internationales concernées pour résoudre définitivement le problème.

Cette décision fait suite à une rencontre ce dimanche à Doha entre cheikh Tamim et Ismaïl Haniyeh, vice-président du bureau politique du mouvement de résistance islamique, le Hamas. Soumise à un blocus très sévère depuis des années, la bande de Gaza souffre d'un manque d'électricité dû en partie aux restrictions de carburant décidées par Israël et l'Egypte. Avec une population très jeune, un chômage endémique et une économie sinistrée, l'étroite bande de terre est proche de l'effondrement tant sont devenues dramatiques les conditions de vie de ses habitants. 

Cette initiative s'inscrit dans le prolongement du don du Qatar d'un milliard de dollars promis pour la reconstruction de la bande de Gaza lors de la conférence des donateurs qui s’est tenue le 12 octobre 2014 au Caire, suite à l’offensive israélienne « Bordure protectrice ». Un montant qui est de loin la plus importante contribution annoncée lors de cette conférence internationale au cours de laquelle plus de cinquante pays et organisations internationales étaient représentés. A cela, on peut ajouter que plusieurs ONG qataries continuent à financer de nombreux projets humanitaires sur le territoire palestinien.

 

 

Laissez un commentaire