Le Koweït, les Emirats arabes unis et le Qatar baissent leur production de pétrole

samedi, 17 décembre 2016 12:33

OPEPCredit : Radio Canada A la suite des récentes réunions de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole), les Etats membres ont décidé de préciser le niveau de réduction de leur offre de pétrole. Dans un mouvement commun, trois pays du Golfe ont fait des annonces en ce sens mardi 13 décembre.

Le conglomérat public Kuwait Petroleum Corp (KPC) a annoncé avoir mis ses clients au courant que le volume de ses exportations allait baisser à partir de janvier prochain. Même s'il n'a pas avancé de chiffre précis, des observateurs locaux ont indiqué qu'elle serait d'environ 125 000 barils par jour (bj). La production nationale de ce riche émirat s'élève à 3 millions de barils par jour (mbj), ce qui revient à une baisse de moins de 5%.

A Doha, la société Qatar Petroleum a fait une annonce dans le même sens« Nous avons commencé à informer nos clients des réductions attendues dans nos livraisons de pétrole pour confirmer l'engagement de l'Etat (du Qatar) à se conformer aux nouveaux quotas de production », a ainsi déclaré son président Saad Cherida al-Kaabi. Là aussi, le niveau de la baisse n'a pas été communiqué mais on s'attend à une réduction de l'ordre de 50 000 bj sur une production nationale de 750 000 bj. Contrairement à ses voisins, le Qatar n'est pas considéré comme un gros producteur d'or noir, sa richesse étant essentiellement tirée du gaz.

Même son de cloche du côté des Emirats arabes unis ; la compagnie publique ADNOC avait annoncé dès la fin de semaine dernière qu'elle allait réviser à la baisse son activité afin de se conformer aux décisions de l'OPEP.

Ces annonces semblent avoir produit un certain effet. Depuis quelques jours, le prix du pétrole est en hausse, s'établissant légèrement au dessus de la barre des 50 dollars après avoir atteint un creux historique de 25 dollars en février 2016. 

Laissez un commentaire