Mondial 2022 : le syndicat des joueurs pros dénonce les conditions de travail

dimanche, 22 mai 2016 16:08

ouvriers qatarCredit : Le Monde Les protestations s’enchaînent contre la situation des ouvriers qui travaillent au Qatar. Mardi 17 mars, le Syndicat des joueurs professionnels a dénoncé les conditions "horribles" sur les chantiers du Mondial.

Après Amnesty international, c’est au tour du Syndicat mondial des footballeurs professionnels (Fifpro) de dénoncer dans une vidéo qui a fait le tour du net "les horribles conditions de travail" sur les chantiers de la Coupe du monde 2022. "Les conditions de travail au Qatar sont cruelles (...). Ils (les travailleurs étrangers) travaillent comme des esclaves. Le football ne peut pas accepter ça ", a déclaré Tom Hogli, international norvégien, dans une vidéo de deux minutes. "Est-ce que des milliers de travailleurs doivent mourir pour quatre semaines de football ?", s'interroge encore le milieu de terrain danois William Kvist.

Fin mars, Amnesty internationala publié une liste d’abus parmi lesquels figurent la confiscation des passeports, le versement de sommes à des recruteurs dans leur pays d’origine pour obtenir un travail au Qatar, la tromperie quant à la rémunération ou au type de travail entrepris ou le refus du droit au retour au pays. L'enquête de l’organisation de défense des droits de l’homme conclut qu'une forme de travail forcé a cours au Qatar notamment dans le Khalifa Stadium, l'un des centres sportifs destinés à accueillir certains matchs du Mondial.

Cette vidéo est un signal d'alarme supplémentaire pour les autorités de l'émirat qui font face à une pression grandissante quant à la condition des ouvriers. Pour soulager le poids des critiques, le pays devra s'engager de manière plus résolue à une amélioration des conditions de vie même si les efforts entrepris depuis plusieurs années ont déjà permis une amélioration de la situation. 

 

Laissez un commentaire