Le Qatar inaugure la plus grande "cité" du pays

mercredi, 04 novembre 2015 14:02

Labourcity1Credit : Libération Le Qatar a officiellement ouvert, dimanche 1ernovembre, la plus grande cité du pays destinée à héberger près de 70.000 travailleurs étrangers en vue de la Coupe du monde 2022.

"Labour City" a été inaugurée par le Premier ministre Abdullah ben Nasser al-Thani et le ministre du Travail Abdullah ben Saleh Mubarak al-Khulaïfi lors d'une cérémonie dans la capitale. Il s’agit de la cité la plus grande de l’émirat. Le complexe, qui vient d’accueillir ses premiers pensionnaires, a une capacité d’accueil de 68.640 personnes. Il est équipé de nombreuses infrastructures dont un stade de cricket de 24.000 places. Cette cité est constituée de 55 bâtiments comprenant notamment un centre commercial, une clinique et la deuxième plus grande mosquée du Qatar. Les coûts de construction ont été estimés à 750 millions d'euros.

Les autorités de l’émirat avait annoncé en mai dernier leur intention de construire sept cités afin d’héberger plus de 250.000 travailleurs, ce qui représente 20% de la population ouvrière étrangère, qui vivront dans ces nouveaux complexes répartis dans tout le pays. Cette annonce intervient dans un contexte où les critiques fusent de toute part sur la qualité des logements fournie par les autorités qataries aux nombreux travailleurs asiatiques.  

« C’est un problème majeur. Le grand nombre et le flux de ces immigrés, ces « travailleurs invités » comme nous les appelons, explique le retard que nous avons pris pour loger correctement une telle population. Nous avons fait une erreur que nous essayons de réparer », a déclaré le ministre du Travail et des Affaires sociales, Abdullah ben Saleh Mubarak al-Khulaïfi.

L’objectif est de faire taire ces reproches récurrents sur les conditions de travail souvent déplorables de ces travailleurs étrangers.Le Qatar semble avoir pris la mesure du problème. Signe de cette évolution, le pays vient officiellement d’abolir le système de la Kafala en le remplaçant par un cadre juridique nouveau qui allège les conditions de transit et d'installation des travailleurs étrangers. C'est une première pour le Golfe.

 

Laissez un commentaire