Cheikh Tamim et Recep Tayyip Erdogan condamnent les violences à al-Aqsa

lundi, 28 septembre 2015 12:17

etamimerdoganaqsaCredit: Anadolu AgencyL’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani s’est rendu vendredi à Istanbul où il a rencontré le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Une rencontre au cours de laquelle les deux chefs d’Etat ont discuté des dossiers régionaux.  

Les deux dirigeants ont insisté sur « la nécessité d’une action internationale » contre les agressions de l’Etat israélien sur l’Esplanade des Mosquées et la Mosquée al-Aqsa à Jérusalem, considérée par les Musulmans comme le troisième lieu saint de l’Islam après La Mecque et Médine.  

 

Al-Aqsa : silence de la communauté internationale

Cheikh Tamim et Recep Tayyip Erdogan se sont inquiétés des dernières attaques perpétrées par des Juifs extrémistes à Jérusalem ainsi que de l’élargissement des colonies et se sont accordés pour coopérer activement afin de préserver les droits des Palestiniens dans tous les territoires occupés.  

La semaine dernière, lors d’un entretien téléphonique avec le président français François Hollande, Recep Tayyip Erdogan avait appelé la communauté internationale « à ne pas rester silencieuse devant les violations perpétrées par la police israélienne à l’Esplanade des mosquées et dans la mosquées al-Aqsa à Jérusalem. Un Etat palestinien libre avec pour capitale Jérusalem, doit être créé dans les frontières de 1967.»

Il est à rappeler que le Qatar et la Turquie partagent les mêmes points de vue sur la question palestinienne. Ankara et Doha font partie des acteurs qui soutiennent le plus la résistance palestinienne. S'exprimant au nom de toutes les factions palestiniennes, Abou Oubeida le porte-parole de la branche militaire du Hamas avait publiquement remercié ces deux pays pour leur soutien lors de l'offensive israélienne de l'été 2014.

 

Laissez un commentaire