Afghanistan : un dialogue de réconciliation s’ouvre à Doha

mardi, 05 mai 2015 12:34

qatarafghnistanCredit : Crossed-flag-pinsDes représentants afghans et talibans tiendront deux jours de discussions « de réconciliation » dans la capitale qatarie, Doha. C’est ce qu’a annoncé samedi 2 mai la Qatar News Agency (QNA), l’agence de presse officielle de l’émirat.

Une délégation du gouvernement afghan a rencontré dimanche 3 mai à Doha des représentants des talibans pour participer à une conférence sur la paix de deux jours. L’annonce de ces discussions intervient alors que de violents combats font rages ces dernières semaines dans le nord du pays. Ce lundi encore, un attentat-suicide des talibans a fait au moins un mort et quinze blessés à Kaboul et ce, malgré l’amorce d’un dialogue de « réconciliation ».

Les talibans exigeaient plusieurs conditions au préalable avant d’accepter l’ouverture d’un dialogue, parmi lesquelles le départ de tous les soldats étrangers d’Afghanistan. Le Qatar a, par ailleurs, indiqué que « ce dialogue doit ouvrir la voie à des discussions qui mèneront à la réconciliation de tous les groupes d’Afghanistan ».

Cette initiative a été lancée par le mouvement pacifiste Pugwash. Elle verra la participation d'une vingtaine de responsables afghans selon le premier adjoint du Haut conseil pour la paix, Abdul Hakim Mujahid, cité par les médias locaux. Le Haut conseil pour la paix est un organisme gouvernemental afghan chargé des contacts entre les différentes parties. « Il s'agit de discussions ouvertes sur les négociations de paix en Afghanistan. Il y aura des représentants afghans, pakistanais et talibans », a précisé Abdul Hakim Mujahid. Malgré l’engouement que suscite ce dialogue de « réconciliation », les deux camps cherchent toutefois à minimiser les attentes de cette rencontre.

La Conférence Pugwash sur la science et les affaires mondiales, basée au Canada, avait obtenu le prix Nobel de la paix en 1995 pour ses activités sur le désarmement nucléaire.

12 500 soldats de l’Otan sont maintenus en Afghanistan dans le cadre de la mission "Soutien résolu" pour la formation de l’armée afghane. Selon l'ONU, le conflit afghan a causé 10 000 victimes civiles en 2014 (3 700 morts et 6 850 blessés), soit une hausse de 22% sur un an.

Ce n'est pas la première fois que le Qatar abrite ce genre de rencontres. En 2013, le pays avait accepté l'installation d'une représentation diplomatique des talibans dans le but de faciliter la rencontre entre belligérants.

Laissez un commentaire