L'émir du Qatar en visite à Riyad

mercredi, 18 février 2015 15:44

emirariyadl'émir du Qatar et le roi Salman à l'aéroport de Riyad (Al Sharq al Awsat)

L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad ben Khalifa al-Thani a effectué une visite d'Etat en Arabie saoudite mardi 17 février. C’est le troisième leader du Golfe à se rendre à Riyad cette semaine après l'émir du Koweït et le prince héritier d'Abou Dhabi.

Le roi Salman ben Abdul Aziz d'Arabie saoudite a rencontré cheikh Tamim au palais royal de la capitale saoudienne, une entrevue au cours de laquelle ils ont discuté des relations bilatérales ainsi que les développements régionaux et internationaux.

Cette entrevue intervient après la visite, la semaine dernière,du second prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed bin Nayef ben Abdul Aziz à DohaCette visite à l’étranger était la première d’un représentant saoudien depuis l’arrivée au pouvoir du roi Salman ben Abdul Aziz le 23 janvier dernier. Elle semble indiquer une réelle volonté des nouvelles autorités de Riyad de se rapprocher de Doha et d'en faire un interlocuteur privilégié dans la scène du Golfe. 

Le ministre qatari des Affaires étrangères, Khalid ben Mohamed al-Attiyah a déclaré à la presse que les liens entre son pays et l'Arabie saoudite étaient « historiques, solides et s’étendent sur une longue période ».

Il est utile de rappeler que les relations entre les deux capitales n’ont pas toujours été au beau fixe. Le 5 mars 2014, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn avaient rappelé leurs ambassadeurs en poste à Doha. Un geste sans précédent au sein du Conseil de coopération du Golfe (CCG) crée en 1981. Ces trois pays accusaient le Qatar de vouloir déstabiliser la région par son soutien politique, financier et médiatique aux Frères musulmans, notamment égyptiens. En guerre contre la confrérie dont elle redoute l’influence sur son sol, Riyad a inscrit en mars 2014 le mouvement dans la liste des organisations terroristes. Néanmoins, plusieurs observateurs notent un infléchissement de la politique saoudienne vis-à-vis de la confrérie depuis l'arrivée au pouvoir du roi Salman. Celle-ci s'est traduite notamment par les propos tenus par le ministre saoudien des Affaires étrangères, Saoud ben Fayçal, qui a déclaré la semaine dernière que: "l'Arabie saoudite n'a pas de problème avec les Frères musulmans". 

Les relations entre les deux pays se sont finalement « apaisées » en novembre 2014, suite à une décision prise lors du sommet extraordinaire du Conseil de coopération du Golfe qui s'était tenu dans la capitale saoudienne. Une décision qui s'est matérialisée par le retour des trois ambassadeurs à Doha, après une rupture des relations diplomatiques de plus de huit mois.

Laissez un commentaire