ouvriersqatar2Credit : The Peninsula Le Qatar est régulièrement accusé de maltraiter les travailleurs venus construire les infrastructures de la Coupe du monde prévue en 2022. D’après un nouveau rapport d’Amnesty International, certains de ces travailleurs migrants continuent à subir des abus malgré les promesses faites par les autorités d'améliorer leurs conditions de vie et de travail.

Jamais une Coupe du monde n’aura suscité autant de polémiques. Après les soupçons de corruption et le chamboulement du calendrier, c’est au tour d’Amnesty International de publier jeudi 31 mars un rapport détaillé dévoilant les conditions déplorables des travailleurs étrangers venus construire les infrastructures du Mondial 2022. 

dohacornicheCredit : DohanewsSelon le classement établi par le site internet suisse, Golden Visa, le Qatar s’est placé deuxième pays le plus sûr au monde sur un total de 70 Etats.

Le Qatar a été classé comme le deuxième pays le plus sûr de la planète selon une étude réalisée par Golden Visa 2015 World Safety Index qui évalue l’indice de sécurité de 70 pays. Celle-ci s’est basée sur plusieurs facteurs de risque dont le niveau de criminalité, le taux de chômage ainsi que le risque d’attaque terroriste.

IHHetRAFCredit ; Website IHHL’ONG turque Humanitarian Relief Foundation (IHH) en collaboration avec la fondation qatarie Sheikh Thani Ibn Abdullah for Humanitarian Services (RAF) ont annoncé la construction d’un des plus grands orphelinats au monde qui accueillera un millier d’orphelins syriens.

Les initiateurs du projet ont déclaré que cet orphelinat verra le jour dans le courant du mois de Ramadan dans la province de Hatay au sud de la Turquie. Au lendemain du cinquième anniversaire du soulèvement syrien, on estime que plus de 700 000 enfants ont perdu la trace de l’un de leurs parents. De plus, deux millions d'enfants vivent dans des zones où la livraison de l'aide humanitaire est devenue extrêmement difficile. Plus de 2,1 millions d'enfants ne peuvent plus aller à l'école.

Mohamed Al AjmiCredit : Dohanews

L'émir du Qatar a accordé une grâce, mardi 15 mars, au poète Mohammed Rashid al-Ajami incarcéré depuis novembre 2011. Ce dernier purgeait depuis près de cinq ans une peine de 15 ans d’emprisonnement pour la publication d’un poème jugé offensant car « encourageant le renversement du régime du pays et insultant pour les symboles de la nation ». Cette décision est un pas encourageant dans la consolidation du respect des libertés fondamentales dans l'émirat.

Rappel des faits

En août 2011, Mohammed Raschid al-Ajami enregistre dans un appartement du Cairequelques vers de poésie dans une vidéo. Inscrit à la faculté de littérature arabe de la capitale égyptienne, il ne se doute pas que les quelques minutes postés sur Youtube vont défrayés la chronique.

femmesgolfeCredit : Letelegramme.frUne étude sur le taux de participation des femmes dans la population active des pays du Golfe montre une augmentation constante de ce taux dans la région. Pour le Qatar, le ratio est désormais de l’ordre de 51%, ce qui en fait le taux le plus élevé des membres du Conseil de Coopération du Golfe (CCG). Décryptage. 

L'étude menée par le cabinet américain de conseil en stratégie A.​T. ​Kearney est intitulée Power Women in Arabia: Shaping the Path for Regional Gender Equality ("Le pouvoir des femmes en Arabie : façonner le chemin pour l'égalité des genres au niveau régional"). Elle a pour objectif d’étudier l’évolution du taux de participation de la population active féminine dans les pays du Golfe entre 2003 et 2013. Plus généralement, elle visait à évaluer les indices de promotion de l'égalité entre les genres dans un environnement régional marqué par les pesanteurs en la matière.

educateachildCredit : WebsiteLe Qatar est mondialement connu pour ses investissements dans le sport. Il l’est beaucoup moins pour son soft power en matière d'instruction. L’éducation constitue en effet un axe stratégique pour l’émirat qui veut assurer sa pérennité en devenant indépendant de la rente pétrolière en passant de l'économie de rente à celle de la connaissance.

La Fondation « Education above all »  (L’éducation au-dessus de tout) est une initiative internationale fondée en 2012 par cheikha Mozah (la mère de l’actuel émir). Son objectif principal consiste à « créer un mouvement international qui contribue au développement humain, social et économique, par le biais d’un enseignement de bonne qualité et d’autres programmes et initiatives du bien-être »

Page 5 sur 10