qatarONUCredit : http://qatarconferences.org/Une réunion internationale sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies (CS) s’est clôturée le 15 janvier dernier dans la capitale qatarie. Elle s’est tenue en présence du ministre qatari des Affaires étrangères, cheikh Mohamed ben Abdulrahman al-Thani et du ministre d'Etat des Affaires étrangères, Soltan ben Saad al-Muraikhi. Des diplomates et experts provenant de trente pays ont également pris part aux différents débats.

 

Une réunion organisée les 14 et 15 janvier sur la réforme du Conseil de sécurité s'est déroulée à Doha sous l’égide du ministère qatari des Affaires étrangères. Une trentaine de représentants d'Etats membres de l’organisation onusienne ont participé à cette réunion, y compris le Président de l’Assemblée Générale, Peter Thomson.

Transparency International logoCredit: Website Comme chaque année, l'ONG Transparency International dévoile son classement mondial des pays où sévit la corruption. L'indication générale de ce nouveau rapport est que ce fléau s'est étendu dans plus des deux tiers des pays recensés. Obstacle au rayonnement d'un Etat et à sa bonne gouvernance, ce phénomène mérite une forte mobilisation de la part des pouvoirs publics afin d'engager les pays dans un développement vertueux.

hopitalhamadCredit : Hamad.qaUne équipe de chirurgiens de l'hôpital Hamad de Doha a réussi la première transplantation hépatique qui consiste à remplacer un foie malade par un foie sain d'un donneur vivant.

 Un citoyen égyptien vivant à Doha, Usama Taher Zaid a fait un don partiel de son foie à son oncle en novembre 2016. Le receveur, Ashraf Zaid âgé de 58 ans, a été diagnostiqué avec une cirrhose du foie en 2014 alors qu'il vivait au Qatar. Lorsqu'il a découvert qu'il avait besoin d'une transplantation, il s'est rendu dans son pays natal, l'Égypte, à la recherche d'un donneur, car le foie de son fils n'était pas compatible.

Qatar universityCredit : Qatar University L’université du Qatar propose comme chaque année une bourse aux personnes désireuses d’étudier et d’approfondir la langue arabe. La formation s’adresse à des non arabophones qui ont déjà acquis des bases dans cette langue.

Ce cursus d’une année académique a pour objectif d’améliorer les compétences en communication : écrire, lire, parler, écouter et mieux connaître la culture arabo-musulmane. Trois niveaux sont proposés, subdivisés chacun en deux sous-niveaux et ce, afin de répondre au mieux aux besoins de l’étudiant.  Fondé en 1987, ce programme qui a son propre département au sein de l’université du Qatar se nomme « Arabic for non-native speakers ». Les professeurs ont une longue expérience dans l’enseignement de la langue arabe pour les non-arabophones. Depuis son lancement, ce programme a été dispensé à plus de 700 étudiants représentant plus de 50 nationalités.

pisaCredit : Logo L’Organisation de la coopération et du développement économique (OCDE) a publié mardi 6 décembre son palmarès des meilleurs systèmes scolaires de 72 pays. Selon ce rapport, le Qatar améliore ses performances bien que ses résultats restent en deçà de la moyenne mondiale.

Le Programme international de l'Organisation de la coopération et du développement économique (OCDE) pour le suivi des acquis des élèves (PISA : Program for International Student Assessmenta publié une nouvelle enquête-test qui évalue les systèmes d'éducation de 72 pays. Menée durant trois ans par le biais d’une évaluation scrupuleuse des connaissances acquises en lecture, en mathématiques et en sciences, elle a porté sur un vaste échantillon de 540 000 adolescents âgés de 15 ans. La première étude de l’organisme fut publiée en 2000. Les trois premières évaluations PISA ont chacune privilégié une matière : la lecture (en 2000), les mathématiques (en 2003) et les sciences (en 2006). La dernière évaluation (PISA 2015) s’est concentrée sur ces trois matières de base. 

stars of science algerie jordanieCredit : Algérie 1« Stars of Science », première émission panarabe de docu-réalité alliant innovation et divertissement a repris sa diffusion samedi 17 septembre sur la chaîne saoudienne basée à Dubaï MBC4. Elle s’est clôturée avec succès par une finale suivie par des dizaines de milliers de téléspectateurs samedi 19 novembre. Initiée par la Fondation du Qatar (plus connue sous son appellation en anglais Qatar Foundation),cette émission qui en est à sa huitième édition a l'ambition d’encourager les candidats-inventeurs en herbe à trouver des solutions créatives à des problématiques spécifiques à la région. Les secteurs de prédilection vont des technologies à l’information, de l’énergie à l’environnement en passant par la santé. Une émission ludique qui permet de sortir la science de son côté redondant et soporifique. Focus.

Lancée et soutenue en 2009 par la Fondation du Qatar pour l'Education, la Science et le Développement, « Stars of Science » (en arabe « Noujoum al ‘ouloum ») vise à encourager la prochaine génération d’innovateurs arabes à trouver des solutions créatives dans un contexte de marasme économique et de décrochage social qui frappent de nombreux pays de la région.  

Page 3 sur 10