israelturquieCredit : Haaretz

Après six ans de brouille diplomatique, la Turquie et Israël ont officialisé, lundi 27 juin, la normalisation de leurs relations. Cette nouvelle étape dans les relations israélo-turques répond à une vision pragmatique de la politique étrangère de chacune des deux puissances. Décryptage.

mohamedmorsiCredit : MensquareLe président égyptien destitué par l'armée, Mohamed Morsi, a été condamné samedi 18 juin à une double peine, l’une à perpétuité et l’autre à quinze ans de prison pour "intelligence avec le Qatar". Ce jugement a été rendu au cours d'un procès qui concernait également dix personnes traduits pour les mêmes motifs. La peine capitale a été confirmée à l’encontre de trois journalistes dont deux de la chaîne Al Jazeera.

L’ancien président égyptien Mohamed Morsi, ainsi que dix autres co-prévenus, étaient accusés par la justice égyptienne d’avoir procédé à "des actes d'espionnage" et d’avoir "transmis des documents confidentiels pour le compte du Qatar". Ces accusations portaient sur la durée du mandat présidentiel de l'ancien chef d'Etat qui s'était écoulée de juin 2012 à juillet 2013.

iRANQATARCredit : National News AgencyLe président iranien Hassan Rohani et l’émir du Qatar cheikh Tamim ben Hamad al-Thani se sont entretenus au téléphone mercredi 8 juin. Lors de cette conversation téléphonique, les deux hommes se sont félicités de l’arrivée du mois de ramadan et ont salué l’essor et le développement des relations bilatérales.

Selon l’agence de presse iranienne Tasnim, le président Rohani a déclaré que "la République islamique d’Iran et le Qatar ont des intérêts communs et partagent les mêmes objectifs. Ils pourront contribuer au développement de la stabilité et de la sécurité de la région, en renforçant leur coopération". De son côté, l’émir du Qatar, le cheikh Tamim, a reconnu la "position stratégique de l’Iran dans le règlement des crises régionales", en ajoutant que l’émirat "cherchait à établir des relations amicales et stratégiques entre l’Iran et les pays du littoral du golfe arabo-persique". "Les relations entre Téhéran et Doha sont stratégiques et sur la voie du développement sans qu’elles ne soient influencées par les parties tierces", a-t-il encore affirmé.

VATICANMOZACredit : DubaiimmobilierLe Pape François a reçu, samedi 4 juin, la mère de l’émir du Qatar, cheikha Mozah bint Nasser al-Missned. Cette visite a eu lieu dans le cadre de la signature d’un mémorandum d’accord entre la Bibliothèque nationale du Qatar et la Bibliothèque apostolique du Vatican sur la numérisation de manuscrits rares relatifs à l'histoire du Golfe et d'autres pays musulmans.

L'accord entre les deux pays a été signé par Hamad ben Abdulaziz al-Kuwari, conseiller au Diwan Emiri et membre du Conseil d’administration de la Bibliothèque nationale du Qatar et Cesare Pasini, préfet de la Bibliothèque du Vatican. Les documents faisant l'objet de l'accord représentent 8.000 manuscrits qui se trouvent actuellement dans la Bibliothèque du Vatican. Ils font partie d'un vaste projet de digitalisation des archives pontificales.

AlgerieqatarCredit : Radio Algérie Le ministre algérien de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb, a effectué une visite à Doha, les 24 et 25 mai, à l’invitation du ministre qatari de l’Energie et de l’industrie, Mohamed Bensalah al-Sada. Cette visite a permis de faire le point sur les différents projets industriels qataris en Algérie mais aussi de discuter des perspectives de partenariat à long terme.

Cette rencontre économique algéro-qatarie s’inscrit dans le cadre de la redynamisation des relations de coopération entre les deux pays, principalement dans le domaine de l’énergie et de l'industrie. Un temps ralenti par des considérations politiques antagonistes, notamment au début des Printemps arabes qu’Alger regardait avec suspicion, ce partenariat semble aujourd’hui résolument relancé.

tamimbceCredit : L'Orient le JourLe président tunisien Béji Caïd Essebsi a conclu une visite officielle au Qatar, effectuée les 18 et 19 mai, pour renforcer les relations bilatérales. Accompagné d’une imposante délégation, il a rencontré l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani. 

Cette visite de deux jours à l'invitation de l'émir, s'inscrit dans le cadre de la relance des relations stratégiques entre les deux pays. "Le Qatar est le deuxième investisseur en Tunisie (après la France) mais le conseil de coopération tuniso-qatari ne s'est pas réuni depuis près de six ans, chose qui pourrait ralentir le rythme des investissements" a indiqué le porte-parole de la présidence de la République Moez Sinaoui.

Page 8 sur 18